Cet article date de plus de huit ans.

Vendée Globe : percuté par un chalutier, le Français Louis Burton n'abandonne pas

L'accident s'est produit au large du Portugal. Le skipper est sain et sauf. Il est retourné aux Sables-d'Olonne pour réparer son voilier. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le monocoque "Bureau Vallée" du skipper français Louis Burton, au départ du Vendée Globe, aux Sables-d'Olonne, le 10 novembre 2012. (FRED TANNEAU / AFP)

VENDEE GLOBE – Et de deux. Après Kito de Pavant heurté par un chalutier, le voilier du Français Louis Burton (Bureau Vallée) a à son tour été percuté par un bateau de pêche dans la nuit du mardi 13 au mercredi 14 novembre, dans le cadre du Vendée Globe 2012-2013. Le skippeur est sain et sauf.

La collision avec un chalutier a eu lieu à environ 400 milles au large de Lisbonne (Portugal). Louis Burton, le benjamin de la flotte (27 ans), a annoncé dans l'après-midi qu'il revenait aux Sables-d'Olonne (Vendée) pour réparer les avaries provoquées par la collision mais qu'il n'abandonnait pas la course. 

"Une visibilité très limitée"

"Il était en veille dans le cockpit et son radar et son AIS (système qui permet à un navire d'être repéré en permanence en mer) étaient allumés. Il évoluait à 18 nœuds (environ 30 km/heure) dans une mer formée avec un vent de sud-ouest de 32 nœuds générant une visibilité très limitée", a précisé la direction de course.

"Rapidement, Louis a viré pour faire route au Nord-Est, sécuriser le mât, et a constaté un hauban endommagé à 1,80 mètre au dessus du pont", a encore indiqué la direction de la course. Il attendait le verdict des techniciens de son équipe pour prendre une décision et avait, pour cela, envoyé dans la matinée des clichés de la pièce de gréement endommagée (galhauban babord) lors de la collision.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.