Transat Jacques Vabre : Maxi Banque Populaire XI largement en tête et attendu à Fort-de-France dans la soirée

Leaders des Ultim, Armel Le Cléac'h et Sébastien Josse sont attendus sur la ligne d'arrivée en Martinique autour de minuit, dimanche.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
L'Ultim Maxi Banque Populaire XI après le départ de la Transat Jacques Vabre, le 29 octobre 2023. (LOIC VENANCE / AFP)

A moins d'un accident, la victoire semble déjà jouée. Le duo Armel Le Cléac'h - Sébastien Josse est très bien parti pour s'imposer sur la Transat Jacques Vabre 2023. Leur Maxi Banque Populaire XI est attendu sur la ligne d'arrivée à Fort-de-France, en Martinique, dimanche 12 novembre, aux alentours de minuit (18h heure locale). A 9h00, il comptait 146,1 milles nautiques d'avance sur le SVR Lazartigue de François Gabart et Tom Laperche au moment où il restait moins de 500 milles à parcourir pour l'embarcation en tête.

Sur le podium à deux reprises (3e en 2011 chez les Imoca, 2e en 2015 et 3e en 2021), Armel Le Cléac'h inscrirait son nom au palmarès de la course pour la première fois. Quant à Sébastien Josse, il s'agirait de sa deuxième victoire sur "la Route du café", douze ans après son succès en MOD70 avec Charles Caudrelier. Seule une avarie de dernière minute semble pouvoir bouleverser la hiérarchie, alors le Maxi Banque Populaire devrait arriver avec environ quatre heures d'avance.

Pas de changement dans les autres catégories, mais des classements de plus en plus difficilement lisibles. Chez les Imoca, les deux options stratégiques brouillent la hiérarchie avec les deux bateaux leaders Teamwork.net de Justine Mettraux et Julien Villion, et Groupe Dubreuil de Sébastien Simon et Iker Martinez, qui comptent plus de 180 milles nautiques d'avance sur le reste de la flotte. Celle-ci est divisée entre ceux qui ont pris le pari du cap à l'Ouest pour contourner un anticyclone, et ceux qui naviguent au milieu des îles Canaries, et provisoirement relégués à environ 250 milles de la tête. Mais ces écarts devraient se lisser au fil des jours, et confirmer le bon choix de trajectoire.

Dans les Canaries, les Imoca croisent les Class40, toujours menés par Amarris et le duo Achille Nebout-Gildas Mahé, 44,5 mn devant le nouveau dauphin provisoire à 9h, Groupe Snef de Xavier Macaire et Pierre Leboucher. Thibaut Vauchel-Camus et Quentin Vlamynck (Solidaires en peloton) conservent eux aussi les commandes des Ocean Fifty, avec un avantage stabilisé autour des 120 milles nautiques sur Réalités de Fabrice Cahierc et Aymeric Chappellier. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.