Cet article date de plus de cinq ans.

Thomas Coville: "Quand on veut, on peut aller au bout de certains rêves"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
T. Coville: "Quand on veut, on peut aller au bout de certains rêves"
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

En duplex depuis son bateau, Thomas Coville, nouveau tenant du record du tour du monde à la voile en solitaire en multicoque, a livré ses premières sensations après son arrivée à Brest.

Après 49 jours en mer, Thomas Coville n'a pas le mal de terre. "J'ai pas le mal de terre. Je suis encore sur mon bateau, là où j'ai manoeuvré, là où j'ai vécu, là où j'ai eu de grandes et belles émotions et puis des frayeurs", a témoigné le skipper.

"Avoir des rêves ambitieux"

Pour expliquer sa ténacité, Thomas Coville a invoqué son éducation : "C'est au fond de moi, c'est dans mon éducation. J'ai reçu de mon père de ne jamais lâcher et d'avoir des rêves ambitieux. Mais c'est surtout l'envie d'aligner le petit garçon que j'étais, l'homme que je suis et ce que j'ai envie de devenir et de laisser à mes enfants". Le skipper a terminé avec un beau message : "Ne vous laissez pas prendre par la spirale nauséabonde du moment, où le pire est à venir. Ce n'est pas vrai, quand on veut, on peut aller au bout de certains rêves. Et quand ça marche c'est bon."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.