Transat Jacques Vabre : Le Cléac'h et Escoffier, un duo de navigateurs périlleux

Publié
Transat Jacques Vabre : Le Cléac'h et Escoffier, un duo de navigateurs périlleux
Article rédigé par
G. Naboulet, A. Tribouart, V. Huon - France 2
France Télévisions

Marqués par des accidents en haute mer, frôlant la mort, Kévin Escoffier et Armel Le Cléac'h font la paire dans le cadre de la Transat Jacques Vabre. Une paire qui n'a pas peur de la mer, si redoutable.

Leurs histoires sont liées à l'océan, un environnement qu'ils connaissent depuis des années, mais qui a également failli leur coûter la vie. Armel Le Cléac'h et Kévin Escoffier sont presque des survivants de la mer. En 2021, ils participeront ensemble à la Transat Jacques Vabre. Malgré les aventures risquées, aucune peur ne semble présente. "Moi, je suis bien en mer, je pense qu'Armel aussi", témoigne Kévin Escoffier. Ce dernier a pourtant frôlé le drame en décembre dernier, en sombrant durant le Vendée Globe. Il est finalement sauvé par Jean Le Cam. Même mésaventure pour Armel Le Cléac'h, qui voit son bateau se briser en deux en 2018, lors de la Route du Rhum.

Deux miraculés qui veulent naviguer

Malgré ces mésaventures en haute mer, les deux navigateurs ont décidé d'allier leurs forces et de prendre la mer ensemble sur la Transat Jacques-Vabre. "J'ai vécu des minutes très douloureuses, c'est de la survie", explique Kévin Escoffier. Mais une fois le traumatisme passé, l'envie de retourner en mer est immense pour les deux hommes. À bord de leur maxi-trimaran, ils navigueront à plus de 80 kilomètres par heure, tout équipé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.