Cet article date de plus de huit ans.

Abandon de l'un des favoris du Vendée Globe, Marc Guillemot

Son bateau (Safran) a cassé sa quille sous la ligne de flottaison lors d'un choc samedi. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le skipper Marc Guillemot avant le départ du Vendée Globe le 10 novembre 2012. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

SPORTS – Ils étaient vingt sur la ligne de départ, deux ont déjà renoncé au tour du monde en solitaire et sans assistance. Le skipper Marc Guillemot, l'un des favoris de cette 7e édition du Vendée Globe, a abandonné la course, dimanche 11 novembre, quelques heures seulement après le départ général. Son bateau (Safran) a cassé sa quille sous la ligne de flottaison lors d'un choc samedi, a annoncé son équipe dimanche matin.

Il est revenu dans la nuit aux Sables-d'Olonne, à 3 heures du matin (heure française), "après avoir entendu deux grands bruits" alors qu'il se trouvait à 60 milles (environ 100 km) des côtes vendéennes.

"Je suis triste et l'équipe aussi"

"C'est la faute à pas de chance. Je n'ai pas du tout envie qu'on s'apitoye ou de m'apitoyer sur mon sort. Je suis juste triste et l'équipe aussi", a déclaré le navigateur sur le ponton des Sables-d'Olonne, dimanche matin. Et pour cause : en 2009, un problème du même type avait déjà contraint Marc Guillemot à abandonner la course.

Il s'agit pour le moment du premier abandon du Vendée Globe 2012, alors que le skipper Bernard de Broc (Votre nom autour du monde), victime d'une avarie au moment du départ, est reparti dans la nuit de samedi à dimanche. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Voile

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.