VIDEOS. Dean Potter, mort en défiant la gravité

Le célèbre sportif de l'extrême Dean Potter est mort samedi 16 mai à l'âge de 43 ans alors qu'il effectuait un saut de "wingsuit" au plus proche des falaises, dans le parc du Yosemite aux Etats-Unis. Francetv info a sélectionné pour vous quelques-uns de ses sauts de l'extrême.

Le sportif de l\'extrême Dean Potter est décédé samedi 16 mai 2015 à l\'âge de 43 ans.
Le sportif de l'extrême Dean Potter est décédé samedi 16 mai 2015 à l'âge de 43 ans. (WANG ZHIDE / IMAGINECHINA / AFP)

L'homme qui volait. Dean Potter aurait sûrement aimé que l'on se rappelle de lui de cette façon. Il est mort samedi 16 mai en compagnie d'un de ses compagnons de sport extrême, Graham Hunt. A 43 ans, il pratiquait au-dessus du Parc national américain du Yosemite, en Californie, à côté de chez lui, où il avait souvent grimpé les roches.

Adepte de base jump, de slackline ou d'escalade en solitaire avec pour seule sécurité un parachute, Dean Potter était sans conteste l'un des sportifs de l'extrême les plus célèbres. Connu pour ses grandes prises de risque.

Francetv info a regroupé quelques vidéos qui illustrent toutes les facettes de son art. 

Un grimpeur de l'extrême

Il aimait découvrir de nouvelles routes, explorer les meilleurs spots. Il est notamment devenu célèbre en escaladant l'un des versants de granit d'El Capitan, une formation rocheuse du Yosemite, très connue dans le monde de l'escalade.

Adepte de grimpe rapide, il est aussi à l'origine de plusieurs records. Comme en novembre 2010 où il parvient avec Sean Leary à atteindre le sommet d'El Capitan par une ascension dangereuse de la paroi The Nose en seulement 2 heures, 36 minutes et 45 secondes, comme le rappelle Libération.

Dans cette vidéo (à partir de 1'07), on le voit en 2008 grimper le Eiger, un sommet des Alpes suisses, sans cordes ni harnais, un simple sac à dos contenant un parachute sur le dos.

Un fou de "free base"

Comme il le confie dans une vidéo d'Outside Télévision, Dean Potter réalise son rêve d'enfant de pouvoir voler, et pousse le risque toujours plus loin. "J'ai continué de grimper, c'était en quelque sorte une façon de me prouver que j'étais capable de prendre le contrôle sur l'une des plus grandes peurs que j'avais : tomber et mourir."

Le sportif est un adepte de base jump, une discipline qui consiste à sauter d'un point fixe, un parachute sur le dos. Rapidement, il se met au "free base", qui combine ses deux pratiques : il escalade la montagne et se jette dans le vide, son petit sac sur le dos. C'est en partie avec ce sport qu'il accède à la postérité. En 2009, le National Geographic lui décerne le titre d'"Aventurier de l'année".

Un adepte de "wingsuit" en compagnie de sa chienne

Mais c'est en pratiquant le vol en "wingsuit" que l'athlète aura atteint ses limites. Plus dangereux que le base jump, ce sport consiste à sauter à l'aide d'une combinaison en forme d'aile avant d'ouvrir son parachute. Dean Potter se rapproche au plus près des falaises. En 2009, il remporte le record du plus long saut : 5,8 kilomètres parcourus en 3 minutes de chute.

Très attaché à sa chienne, Whisper, Dean Potter a souvent effectué des sauts avec son animal de compagnie, bien harnaché sur son dos. Agée de quatre ans, elle apparaît ainsi dans une vidéo de 22 minutes produite par l'athlète. Ci-dessous le trailer.

Un marcheur au-dessus du vide

Dean Potter semble fasciné par la proximité avec la mort. Dans une vidéo postée sur le site du National Geographic, il résume : "J'aime beaucoup l'idée de pouvoir transformer la pire chose au monde en la meilleure : au lieu de mourir, je vole."

Une limite qu'il approche aussi à travers sa pratique du slackline – une corde tendue au-dessus du vide – une fois de plus sans autre sécurité que son parachute. Dans la première vidéo, on voit le sportif marchant entre deux falaises du Cathedral Peak dans le parc du Yosemite, en 2011, devant la pleine lune. La seconde a été réalisée en 2008 à Moab dans l'Etat de l'Utah, aux Etats-Unis également.

Moonwalk from Reel Water Productions on Vimeo.