Vendée Globe : un Noël solitaire pour les skippeurs

Les marins du Vendée Globe 2020 passent Noël dans des conditions particulières, seuls sur leur bateau. Jean Le Cam était en direct pour le 20 Heures de France 2, vendredi 25 décembre.

France 2

Passer Noël seul sur son bateau a une saveur spéciale. Le skippeur Jean Le Cam, 4e de la course du Vendée Globe, est isolé au bout du monde. "Ce sont des conditions assez particulières, parce qu’on est tout seul dans notre petit habitacle au milieu du Pacifique, confie-t-il en direct pour le 20 Heures de France 2, vendredi 25 décembre. Nous sommes à peu près à 5 000 kilomètres du Cap Horn, et 3 000 kilomètres derrière la Nouvelle- Zélande, donc complètement isolés, au milieu de nulle part. Il y a très peu de trafic maritime, on essaye de se réconforter, on téléphone un peu", raconte-t-il.

Un bon repas de Noël malgré tout

Le marin se réconforte comme il peut. "On a des plats cuisinés avec de super bons produits, on mange bien, mon repas de Noël, c’est des ris de veau, des pommes de terre, du foie gras, il y a pire", lance-t-il. Jeudi 24 décembre, Jean Le Cam était tout près du 3e de la course, Boris Herrmann. "Hier, on s’est suivis toute la journée, et cette nuit je me suis un peu laissé aller, c’était un moment extraordinaire", assure le navigateur. De quoi avoir un peu de compagnie pour ce réveillon loin de la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'Imoca Yes We Cam ! de Jean Le Cam le 9 novembre 2020 au large des Sables-d\'Olonne, lors du Vendée Globe.
L'Imoca Yes We Cam ! de Jean Le Cam le 9 novembre 2020 au large des Sables-d'Olonne, lors du Vendée Globe. (PIERRE BOURAS / DPPI MEDIA / AFP)