Cet article date de plus de sept ans.

Une future star du football américain fait son coming out

En mai prochain, Michael Sam, pressenti pour devenir une star de la NFL, pourrait devenir le premier joueur ouvertement homosexuel dans un championnat réputé très machiste.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Michael Sam, joueur de football américain de l'équipe universitaire du Missouri, le 9 novembre 2013 à Lexington (Kentucky, Etats-Unis). (JOE ROBBINS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Un bastion du machisme version yankee va peut-être tomber : la NFL, le championnat de football américain d'outre-Atlantique, va peut-être compter pour la première fois dans ses rangs un joueur qui s'est ouvertement déclaré homosexuel. Michael Sam, future grande star des terrains, a fait son coming out dimanche 9 février, alors qu'il est pressenti pour intégrer une des franchises professionnelles en mai prochain.

Dans les colonnes du New York Times (en anglais) et à l'antenne de la chaîne sportive ESPN, le jeune défenseur de 24 ans a révélé au grand public ce qui n'était qu'un secret de polichinelle au sein de son équipe de l'université du Missouri : "Je suis homosexuel, et j'en suis fier" a déclaré celui qui sera une des principales attractions la prochaine "draft", sorte de marché aux joueurs où les équipes professionnelles se répartissent les meilleures jeunes recrues. "Je comprends à quel point c'est important, c'est énorme. Personne ne l'avait fait avant. Et je suis, bien sûr, un peu nerveux, mais je sais ce que je veux devenir... Je veux devenir pro au sein de la NFL".

Sam a aussitôt reçu le soutien de Gary Pinkel, son entraîneur à l'université : "Nous sommes vraiment heureux pour Michael, qu'il ait pris cette décision, et nous sommes fiers de lui et de la façon dont il représente le Missouri". La NFL a également soutenu l'annonce du joueur, soulignant dans un communiqué "le courage et l'honnêteté" du jeune homme, se déclarant "pressée d'accueillir et d'encourager Michael Sam en 2014". De nombreuses personnalités, comme la Première dame Michelle Obama qui l'a tweeté sur le compte de son cabinet, ont également soutenu l'initiative du jeune défenseur.

"Un vrai changement de chromosome dans le vestiaire"

Mais derrière ces encouragements, se cachent quelques grincements de dents. "Je ne pense pas que le foot américain soit encore prêt", a déclaré l'agent d'un joueur NFL au magazine Sports Illustrated, sous le sceau de l'anonymat. "Dans dix ou vingt ans peut-être, mais pour l'heure, c'est toujours un sport de mecs. Traiter quelqu'un de 'pédé' est toujours tellement courant. Ça provoquerait un vrai changement de chromosome dans le vestiaire."

Selon un recruteur de la NFL, également cité par le magazine, cette déclaration de Michael Sam va "inéluctablement" le faire chuter dans la liste pour la 'draft'. Ce n'est pas "une décision très intelligente", estime de son côté un entraîneur adjoint au sein de la NFL. Face aux nombreuses réactions dubitatives après la révélation de l'homosexualité de Michael Sam, plusieurs personnalités ont vivement réagi, notamment Deion Sanders, ancienne star des terrains, qui a affirmé que Sam ne serait pas le premier joueur de football américain gay, mais seulement le premier à l'assumer.

En 2013, l'Américain Robbie Rogers avait déclaré craindre que son coming out n'entraîne la fin de sa carrière en MLS, le championnat nord-américain de football. Il avait pourtant pu signer pour le Los Angeles Galaxy, l'ancien club de David Beckham, devenant le premier joueur officiellement gay de l'histoire de la MLS. En basket, Jason Collins, ex-pivot des Wizards de Washington et professionnel pendant douze ans en NBA, avait lui révélé son homosexualité en avril 2013. Hors contrat au moment de cette annonce, le joueur de 34 ans n'a plus reçu ensuite de proposition.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.