Cet article date de plus de deux ans.

Traversée de l'Atlantique à la rame : l'arrivée triomphante de Guirec Soudée en Bretagne

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Traversée de l'Atlantique à la rame : l'arrivée triomphante de Guirec Soudée en Bretagne
Traversée de l'Atlantique à la rame : l'arrivée triomphante de Guirec Soudée en Bretagne Traversée de l'Atlantique à la rame : l'arrivée triomphante de Guirec Soudée en Bretagne (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - M. Subra-Gomez, M. Le Rue
France Télévisions
France 2

Guirec Soudée est finalement de retour en France jeudi 30 septembre. Son périple de 5 000 kilomètres, qui aura duré trois mois, a été parsemé d'embûches et de moments inoubliables. 

C'est avec son drapeau de la Bretagne, brandi en l'air, qu'il apparaît près des côtes bretonnes. Après 107 jours de traversée, en solitaire, de l'Océan Atlantique à la rame, Guirec Soudée est enfin de retour. Parti depuis les côtes américaines, le navigateur breton est arrivé en France, après avoir parcouru 5 000 kilomètres à la force de ses bras et transporté par des courants marins. Une épreuve qui l'a marqué physiquement. Durant ce très long périple, Guirec Soudée a dû faire face aux éléments, notamment lorsqu'il fut pris dans une tempête, seulement 15 jours après son départ. "J'avais un hublot ouvert, toute l'eau rentrait dans le bateau, j'avais plus d'air. Le bateau était à moitié coulé", raconte le navigateur.

D'autres courses en solitaire dans le viseur

Après avoir perdu de nombreux équipements dans cette mésaventure, le Breton s'accroche et poursuit son aventure en solitaire. Il explique notamment qu'il n'a pas eu besoin d'assistance, mais seulement de transmettre ses coordonnées GPS à ses proches, afin de les informer de sa position. Pour cela, le Breton n'a pas hésité à communiquer avec les nombreux cargos qu'il a pu croiser. Seul sur son bateau, Guirec Soudée n'a pas effectué le voyage totalement en solitaire : il a été accompagné par de nombreux bancs de poissons, des baleines, voire des requins. Une expérience mémorable qui le motive à retourner sur les eaux, en solitaire. Le Vendée Globe et la Route du Rhum sont dans son viseur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.