Cet article date de plus de cinq ans.

Vis ma vie de fan du Tour de France en gifs

Parce que le Tour de France, même sur canapé, c'est trois semaines de souffrances et d'effort.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Un supporter colombien torse nu sur la 14e étape du Tour de France entre Montélimar et Villars-les-Dombes, le 16 juillet 2016. (JEFF PACHOUD / AFP)

3 519 kilomètres, même vécus dans un canapé confortable, c'est un effort conséquent. Les suiveurs du Tour de France, entre une pub Cochonou et une vue d'hélicoptère sur une "magnifique abbaye cistercienne du XIIe siècle", ont connu leur lot d'émotion lors de cette Grande boucle cru 2016, qui s'est achevée dimanche 24 juillet. Résumons. 

Quand j'ai deviné le scénario de la première semaine

Avec des échappés systématiquement repris par le peloton dans les derniers kilomètres. Forcément, l'intérêt pour la course s'en ressent.

Quand je pense au "train des équipes de sprinters" qui fait la loi sur les étapes de plat

Voilà ce que ça m'évoque.

Quand je suis tout excité de suivre ma première étape de montagne depuis un an

Même si c'est le Massif central, lors de la 5e étape, ça compte quand même.

Quand je craque parce que cinq des six premières étapes se terminent au sprint

Quand je vois la non-bagarre dans les Pyrénées

Et que tous les outsiders (Quintana, Valverde, Porte, Aru…) donnent l'impression de se battre pour la deuxième place.

Quand je fais mon Peter Sagan le matin devant ma glace

Parce qu'on peut être un formidable sprinter (trois victoires) et avoir une coupe de surfeur.

Quand je vois que Peter Sagan attaque aussi en montagne

Quel homme, quand même !

Quand j'apprends que Thibaut Pinot abandonne

Le Franc-comtois, spécialiste de la montagne, avait terminé 157e dans l'étape du Ventoux.

Quand je pense au Tour des coureurs français

On nous promettait des victoires d'étape, trois coureurs dans les dix premiers au général, des attaques de partout… Et puis rien.

Quand j'ai vu la victoire de Romain Bardet, à deux jours de la fin du Tour

Le coureur AG2R-La Mondiale sauve l'honneur tricolore sur ce Tour. Et s'offre par la même occasion une belle deuxième place au général.

Quand j'ai vu Christopher Froome finir l'étape du Ventoux à pied

Et contrairment à Lance Armstrong, Froome n'est pas un champion de triathlon.

Quand je vois que les (petites) attaques contre Froome sont tuées dans l'oeuf après 200 mètres

Du suspense, par pitié !

Quand je vois la stratégie de l'équipe Movistar qui gâche un Valverde en jambes pour un Quintana au bout du rouleau

Quand le Tour de France s'arrête que je vais enfin pouvoir aller à la plage avant 18 heures

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tour de France 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.