Tour de France : pour la 17e étape, un départ façon Formule 1

Le Tour de France entre dans la dernière ligne droite : ce mercredi 25 juillet, le peloton va prendre la route de Saint-Lary-Soulan (Hautes-Pyrénées) avec une arrivée au sommet à 2 215 mètres. 

FRANCE 2

Le Tour de France aborde sa dernière ligne droite ce mercredi 25 juillet, et propose une étape inédite, de 65 kilomètres seulement, mais de 38 kilomètres d'ascension, avec trois cols successifs. 2 215 mètres, c'est le point culminant de ce 105e Tour de France. "Les coureurs sont un peu dans l'expectative ce matin, tous pas très très chauds, pour ne rien vous cacher à l'idée de se lancer sur cette étape", rapporte notre envoyé spécial Grégory Naboulet, en direct de Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne).

"Ça va attaquer dès le départ"

Dans cette étape si courte qu'elle prend des allures de sprint en montagne, même la ligne de départ bouleverse les traditions. Pas de placement libre aujourd'hui, les coureurs sont positionnés selon leur classement, comme en Formule 1. De quoi favoriser le spectacle, selon cette famille venue spécialement de Montauban (Tarn-et-Garonne ) : "C'est une étape spéciale, parce qu'elle est courte et accidentée. À mon avis, ça va attaquer dès le départ", analyse le père de famille. La course débutera même directement dans le col de Peyresourde, une ascension mythique des Pyrénées. Les coureurs partiront cet après-midi pour un peu plus de deux heures d'un effort en haute altitude intense et inédit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Néerlandais Robert Gesink (en tête) et l\'Italien Damiano Caruso (2e) sur la photo, roulent dans la 16e étape du 105e Tour de France, entre Carcassonne (Aude), et Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne), le 24 juillet 2018.
Le Néerlandais Robert Gesink (en tête) et l'Italien Damiano Caruso (2e) sur la photo, roulent dans la 16e étape du 105e Tour de France, entre Carcassonne (Aude), et Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne), le 24 juillet 2018. (JEFF PACHOUD / AFP)