Cet article date de plus de huit ans.

Tour de France : les moments marquants des neuf premiers jours

EN IMAGES | Le Tour de France vient d'achever sa première partie. Après un début en Corse réussi, les coureurs ont passé Nice, Marseille, Montpellier, Albi puis ont traversé les Pyrénées. Ils sont désormais en Loire-Atlantique pour leur première journée de repos. Retour sur les moments marquants de ces neuf premiers jours de course.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Baptiste Schweitzer Radio France)

La réussite corse 

Pour la première fois de son histoire, le Tour de France a
traversé la Corse. Les trois étapes, dont deux très vallonnées, ont permis au coureurs et aux suiveurs de découvrir les magnifiques
paysages de l'île. Seul bémol, la course n'a pas tenu toutes ses
promesses, en dépit d'étapes taillées pour les baroudeurs.

La folle semaine d'Orica-Greenedge 

La première étape en Corse a été marquée par les mésaventures
du bus d'Orica-Greenedge
. À l'arrivée, il s'est retrouvé coincé
sous le portique à quelques dizaines de minutes seulement de
l'arrivée du peloton. Il a finalement été débloqué in extremis.

Peut-être vexés par cette mésaventure, les coureurs de la
formation australienne ont enchaîné les belles performances. Simon
Gerrans a remporté la troisième étape avant de gagner le chrono
par équipe à Nice et de revêtir le Maillot Jaune qu'il a ensuite
cédé à son coéquipier Daryl Impey.

Un premier maillot jaune africain 

Ce 100ee Tour de France a connu un événement historique.
Daryl Impey a en effet endossé le maillot jaune à l'issue de la 6e étape et de l'arrivée à Montpellier. Sud-Africain, il est
devenu le premier représentant de ce continent à occuper la
première place du général. Un maillot qui n'a tenu que deux jours
sur ses épaules.

Le coup de force de la Sky

Durant la première étape pyrénéenne, la formation britannique
Sky a frappé un grand coup lors de la montée vers Ax
3 Domaines. Le favori de l'épreuve, Chris Froome, a remporté l'étape
après une attaque qui a laissé ses rivaux sur place. Son coéquipier
Richie Porte, termine deuxième. Le lendemain, à la veille de la
journée de repos, seul Chris Froome a pu résister aux attaques de
ses adversaires, tous ses coéquipiers ne réussissant pas à tenir
le rythme.

Les Français à la peine

Souvent présents aux avant-postes lors des échappées, les
Français n'ont pour l'instant pas remporté de victoire d'étape.
Nacer Bouhanni n'a jamais été en mesure de rivaliser avec les
meilleurs sprinteurs, il a ensuite été contraint à l'abandon.
Thibault Pinot a été à la peine dans les Pyrénées. Idem pour
Thomas Voeckler.

Quelques belles surprises tout de même :
Romain Bardet de l'équipe AG2R a montré de belles choses lors de la
dernière étape pyrénéenne. Pierre Rolland d'Europcar porte en ce
moment le maillot à pois.

Sojasun souvent devant

L'équipe Sojasun, que France Info a décidé de suivre pendant ce
Tour, réalise un bon début de Tour. Elle s'est souvent retrouvée dans les bonnes échappées. Les
coureurs ont été régulièrement présents devant. Julien Simon a
manqué le maillot jaune pour une petite seconde seulement. Il reste
encore 12 étapes à la formation française pour atteindre son
objectif : remporter une victoire sur le Tour.

Le public au rendez-vous

En Corse, à Nice, à Marseille, à Montpellier, à Albi et dans les Pyrénées, le
public est venu en nombre pour applaudir les coureurs et la caravane dans une
ambiance de fête.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tour de France 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.