Tour de France : la bataille des Alpes

La Grande Boucle se termine dimanche 28 juillet, mais d'ici là, c'est une exceptionnelle bataille des Alpes qui s'annonce jeudi 25 juillet. Trois étapes de montagne où tout va se jouer.

FRANCE 3

Julian Alaphilippe, d'habitude si détendu, n'a fait qu'un signe de la main aux supporters. Rien de plus. Il avait dans la matinée du jeudi 25 juillet, le visage fermé. Déjà focalisé sur une course qui pourrait changer sa carrière. "On l'a trouvé très concentré. Il a la tête dans le guidon, comme on dit", affirme une spectatrice du Tour de France.

Rien n’est encore joué

À l'heure d'entrer dans les Alpes, et alors que deux tricolores peuvent encore prétendre à la victoire finale, il y avait à Embrun (Hautes-Alpes), jeudi 25 juillet, un sentiment mêlant impatience et fébrilité. "Tous ces jeunes qui émergent, c'est fantastique. Je trouve que c'est super, parce que vraiment ils portent bien le maillot et c'est très beau", se réjouit une autre spectatrice venue applaudir les coureurs français. "Il y en a deux qui sont bien placés quand même", pronostique un supporter confiant. Sauf que pour l'heure rien n’est encore joué. La Grande Boucle se termine dimanche 28 juillet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Français Thibaut Pinot, le Danois Michael Morkov et les cyclistes du Tour du France, lors de la 17e étape entre le pont du Gard (Gard) et Gap (Hautes-Alpes), le 24 juillet 2019.
Le Français Thibaut Pinot, le Danois Michael Morkov et les cyclistes du Tour du France, lors de la 17e étape entre le pont du Gard (Gard) et Gap (Hautes-Alpes), le 24 juillet 2019.(ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP)