Tour de France : des agriculteurs interrompent la course

Particulièrement difficile, la 16e étape du Tour de France, entre Carcassone (Aude) et Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne) a été un temps neutralisée ce mardi 24 juillet. En cause : une manifestation d'agriculteurs. L'éclairage de Laurent Luyat et Marion Rousse. 

FRANCE 3

Après le coup d'envoi de la 16e étape du Tour de France, la course a dû être interrompue. Laurent Luyat et Marion Rousse nous apportent leurs précisions. "Après 30 kilomètres de course, le peloton a été tout simplement stoppé par une manifestation d'agriculteurs qui avaient entreposé des bottes de foin sur la voie. Ils ont dû être dispersés par des gaz lacrymogènes, ce qui a provoqué des dégâts chez les coureurs", explique Laurent Luyat.

Les coureurs touchés par les gaz lacrymogènes

"Les coureurs derrière ont un peu trinqué. On a dû arrêter la course. Maintenant, le Tour de France a repris ses droits, mais il reste particulier cette année", poursuit Marion Rousse. Peter Sagan a été particulièrement touché par ce gaz lacrymogène. En 1982, des agriculteurs avaient déjà bloqué la voie avec leurs tracteurs dans les Hautes-Alpes. "La course est repartie, c'est le principal. 218 kilomètres, une étape très longue jusqu'à l'arrivée à Bagnières-de-Luchon", conclut Laurent Luyat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un gendarme asperge de gaz lacrymogène un agriculteur, aux abords d\'une étape du Tour de France, le 24 juillet 2018.
Un gendarme asperge de gaz lacrymogène un agriculteur, aux abords d'une étape du Tour de France, le 24 juillet 2018. (JEFF PACHOUD / AFP)