Tour de France : Champs-Élysées à la fête

Après trois semaines, les 155 rescapés du Tour de France sont arrivés à Paris sur les Champs-Élysées. Il a sacré pour la première fois le Colombien Egan Bernal. L'envoyé spécial de France 3, Benjamin Delombre, dresse un bilan.

C'était un final en apothéose dimanche 28 juillet au soir sur les Champs-Élysées. Beaucoup de monde était présent à Paris pour voir la victoire du sprinteur australien Caleb Ewan, mais également celle d'Egan Bernal, le coureur colombien de la Team Ineos. "Le sacre d'un jeune coureur de 22 ans qui remporte son premier Tour de France devant des centaines de supporters colombiens. On l'a vu très ému devant le podium protocolaire, qui a aussi fait la part belle aux Français : Romain Bardet remporte le maillot à pois du meilleur grimpeur et Julian Alaphilippe est nommé super combatif du Tour", rapporte Benjamin Delombre.

106e édition de toute beauté

Ce maillot à pois, un hommage à son excellente grande boucle. Julian Alaphilippe a remporté deux étapes et passé 14 jours en jaune. "Cette 106e édition restera parmi les plus belles de ces dernières années selon les observateurs", complète le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Colombien Egan Bernal, vainqueur de la 106e édition du Tour de France, entouré du Britannique Geraint Thomas (à gauche) et du Néelandais Steven Kruijswijk, respectivement deuxième et troisième du cassement, le 28 juillet 2019 à Paris.
Le Colombien Egan Bernal, vainqueur de la 106e édition du Tour de France, entouré du Britannique Geraint Thomas (à gauche) et du Néelandais Steven Kruijswijk, respectivement deuxième et troisième du cassement, le 28 juillet 2019 à Paris. (MARCO BERTORELLO / AFP)