L'accueil du tour de France, une opération rentable pour les élus locaux

Retransmis par 190 chaînes de télévision dans le monde, le Tour de France assure toujours des retombées touristiques. Pour les communes qui accueillent une de ses étapes, les investissements sont vite remboursés.

France 2

Dès dimanche 21 juillet, la caravane du Tour de France arrivera dans le Gard. La course cycliste y restera trois jours durant. À Nîmes (Gard), où l'épreuve n'était pas passée depuis cinq ans, le fait d'être ville étape a été accueilli avec plaisir par les habitants et les commerçants. "Ça permet de faire connaître la ville", explique un Nîmois. "Il y a beaucoup d'animations prévues (...) ça va être très dynamique", affirme une autre habitante.

Des retombées économiques énormes pour la ville

Mais pour accueillir le Tour de France, Nîmes a dû débourser 250 000€ et apporter des garanties au niveau du parc hôtelier et de la largeur des routes. "On sait que les retombées économiques sont très importantes. Quand 1€ est investi, ça représente le double voire le triple de cette dépense qui revient sur le territoire", assure Julien Plantier, adjoint aux sports.

Le JT
Les autres sujets du JT
Julian Alaphilippe, le 18 juillet 2019 lors de l\'étape du Tour de France entre Toulouse et Bagnères-de-Bigorre.
Julian Alaphilippe, le 18 juillet 2019 lors de l'étape du Tour de France entre Toulouse et Bagnères-de-Bigorre. (JEFF PACHOUD / AFP)