Départ du Tour de France le 26 juin de Bretagne : "Il n'y a pas de raison que cela bouge", affirme Christian Prudhomme

Si l'audience TV a battu des record avec un Tour repoussé en septembre en 2020 à cause du Covid-19, il y avait évidemment moins de monde au bord des routes. "Le Tour de France, c’est une épreuve populaire avec beaucoup de ferveur", rappelle son directeur. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le directeur du Tour de France Christian Prudhomme lors d'une conférence de presse sur le protocole sanitaire, à Nice (Alpes-Maritimes), le 19 août 2020. (VALERY HACHE / AFP)

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, a affirmé jeudi 18 mars sur franceinfo qu’"on est très clairement toujours sur la date du 26 juin" pour un départ de la Grande Boucle en Bretagne, "il n'y a pas de raison que cela bouge".

Le tour de France 2020 s’était déroulé pour la première fois en septembre en raison de la pandémie de Covid-19. Il y avait "beaucoup moins de monde au bord des routes, mais avec exactement les mêmes audiences à la télévision", a-t-il souligné.

Pas de doute pour Christian Prudhomme, la Grande boucle partira bien de Brest le 26 juin.

La question reste la présence ou pas du public alors que la situation sanitaire se dégrade à 100 jours du départ de la course : "On a pu l’organiser avec des jauges l'année dernière. On n'a évidemment pas envie que cela se reproduise tous les ans. Le Tour de France, c’est une épreuve populaire avec beaucoup de ferveur. Je souhaite, comme tout un chacun, qu'on puisse retrouver ce Tour de France-là le plus vite possible", a-t-il affirmé.

Pas de modification de parcours à cause du Covid

Christian Prudhomme n’envisage pas non plus de modifier le parcours au gré de la situation sanitaire dans les régions, comme pour l'arrivée du Paris-Nice : "Cela n'est pas du tout d'actualité. On est très clairement aujourd'hui sur les dates prévues du Tour de France à partir du samedi 26 juin, avec le parcours tel qu'il a été défini", a-t-il insisté.

Dans tous les cas, les partenaires du Tour de France répondent toujours présents, selon lui : "Les audiences du Tour de France étaient exactement les mêmes l'année dernière sur France Télévisions au mois de septembre qu'au mois de juillet, avec en plus quelques chiffres records, notamment sur le week-end du départ à Nice. Nos partenaires sont là, les chaînes de télévision sont là, tout le monde est là. On a simplement envie, comme tout le monde en France et dans le monde, de retrouver le plus vite possible une vie normale", a expliqué Christian Prudhomme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.