Cet article date de plus de quatre ans.

De Düsseldorf à Paris, découvrez le parcours du Tour de France 2017

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le parcours du Tour de France 2017, présenté à Paris le 18 octobre 2016.  (LE TOUR DE FRANCE / ASO)

La 104e édition de la Grande Boucle partira de Düsseldorf (Allemagne), le 1er juillet.

Le tracé du Tour de France 2017, qui se déroulera du 1er au 23 juillet, a été dévoilé mardi 18 octobre par le directeur de la compétition, Christian Prudhomme, au Palais des congrès, à Paris. La 104e édition de la Grande Boucle partira de Düsseldorf (Allemagne) et passera par la Belgique et le Luxembourg. C'est le quatrième départ d'Allemagne et le 22e depuis l'étranger.

La dernière étape reliera Montgeron (Essonne) à Paris. Tous les massifs seront représentés : deux étapes se dérouleront dans les Vosges, une dans le Jura, quatre dans les Alpes, deux dans le Massif central et deux dans les Pyrénées.

Voici quelques pistes pour décrypter le parcours.

L'Ouest oublié

La Bretagne regardera le Tour de France à la télé pour la quatrième année de suite. La Normandie, théâtre du grand départ l'an passé, aussi : le Tour fait la part belle à l'est de la France, puisque les Vosges, le Jura, le Massif central et les Alpes sont traversés. Même le principal massif de l'Ouest, les Pyrénées, est réduit à la portion congrue avec deux étapes en altitude.

Toujours aussi peu de contre-la-montre

C'est une constante depuis que Christian Prudhomme a pris les manettes de l'épreuve : l'effort solitaire est confiné à quelques kilomètres. Ce qui ne devrait pas faire basculer la course. Le profil du vainqueur est plus celui d'un grimpeur qui résiste en contre-la-montre qu'un pur spécialiste du chrono, comme l'était Miguel Indurain.

Plus de massifs, moins de haute montagne

Avec seulement trois arrivées au sommet et 23 cols franchis, le parcours du Tour pourrait sembler au premier abord plus facile. Nuance : figurent au programme sept ascensions classées hors catégorie. Entre autres, le port de Balès, dans les Pyrénées, avant de rejoindre Peyragudes, le Galibier par son versant le plus sévère – peut-être le col le plus dur de France – sur la route de Serre Chevalier, dans les Alpes.

Le Vélodrome et le Grand Palais comme bouquet final

Deux curiosités les deux derniers jours du Tour. Le contre-la-montre à Marseille, samedi 20 juillet, partira et arrivera au Stade Vélodrome, antre de l'OM, mais dont le nom rappelle la présence des deux-roues à un moment de son histoire. Le lendemain, à Paris, les coureurs passeront sous la nef du Grand Palais pour rejoindre les Champs-Elysées. Images spectaculaires en perspective.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.