Top 14 : fin de carrière précipitée pour Yoann Huget, ailier du Stade Toulousain

Blessé au tendon d'Achille et absent jusqu'à la fin de saison, l'ailier toulousain a annoncé mettre un terme à sa carrière.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (GABRIEL BOUYS / AFP)

Il aurait certainement aimé raccrocher les crampons sur une note plus douce. Touché samedi 24 avril au tendon d’Achille face au Racing 92, l’ailier international Yoann Huget a été contraint de quitter la pelouse d’Ernest Wallon dans un état préoccupant. Après des examens médicaux, le verdict est sans appel pour le joueur de 33 ans, victime d’une rupture du tendon d’Achille. Il a été opéré ce lundi 26 avril et ne rejouera pas de la saison. Comme prévu, il a acté aussi la fin de sa carrière dans un post publié sur Instagram. "Place à une nouvelle vie" a-t-il déclaré, assis sur son lit d'hôpital, le pied droit dans une attelle. 

Une fin presque attendue

Après neufs saisons au sein du club, l’ailier avait annoncé en novembre 2020 que cette saison 2020-2021 serait la dernière. Du côté de ses coéquipiers, le choc a laissé rapidement place à une certaine émotion au moment de saluer la carrière de l'ailier international. "La blessure de Yoann nous a tous touchés. C’est un mec qui ne triche pas au quotidien, il est tous les jours avec la banane. Malgré son âge, il s’envoie à tous les entraînements et le week-end, il a toujours un état d’esprit irréprochable. Cela fait toujours mal au cœur de voir un joueur se blesser comme cela." expliquait Antoine Dupont au micro de Canal +.

Voir le post sur Instagram

Même discours pour Maxime Médard : "En temps normal, une blessure est déjà grave. Mais quand, en plus, tu es en fin de carrière, c’est une hantise. On en est assez conscients, Yoann et moi. On a passé des années à batailler ensemble, que ce soit avec Toulouse ou avec l’équipe de France. Alors quand tu vois ton pote par terre, c’est terrible."

Une accumulation de blessures depuis 2015

Depuis six ans, le corps de Yoann Huget lui envoyait des signaux en enchaînant les blessures. À commencer par la Coupe du monde 2015, lors du premier match de la France face à l’Italie. Une rupture des ligaments croisés du genou le fera rentrer directement en France

Depuis deux ans, une blessure au tendon d’Achille l’avait poussé à annoncer sa fin de carrière en novembre dernier. "J’ai du mal à m’en remettre. C’est pour ça que j’ai pris cette décision d’arrêter et de laisser mon corps se restructurer parce que depuis 2015, je l’emmène dans des retranchements qui sont un peu durs. Je pense que c’est le bon moment", déclarait-il au micro de Canal +. Malheureusement arrivée un peu trop tôt avant la saison, elle prive Yoann Huget des dernières journées de Top 14 mais aussi de Champions Cup, pour finir l’année en apothéose.

Un palmarès bien fourni

De ses débuts avec le Stade Toulousain en 2005, Yoann Huget aura passé la majorité de sa carrière dans ce club. Raflant le titre de Champion de France à deux reprises, en 2008 et 2019. Seul un passage à Agen en Pro D2 de 2008 à 2010, qui lui a également valu un titre de Champion de France Pro D2, puis à Bayonne en Top 14 (2010-2012), ont rythmé ces années professionnelles.

Dès son retour au Stade Toulousain en 2012, il deviendra par la même occasion cadre indispensable au sein du XV de France. Avec ces 62 sélections, il aura la chance des disputer deux Coupes du monde et six Tournois des Six Nations.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.