Tokyo, Madrid et Istanbul retenues comme candidates à l'organisation des JO en 2020

Le Comité international olympique a exclu Bakou, en Azerbaïdjan, et Doha, au Qatar, après examen des dossiers.

La flamme olympique allumée à Thessalonique (Grèce), le 13 mai 2012, en vue des Jeux olympiques de Londres.
La flamme olympique allumée à Thessalonique (Grèce), le 13 mai 2012, en vue des Jeux olympiques de Londres. (CITIZENSIDE.COM / AFP)

Le Qatar n'ajoutera pas les Jeux olympiques à son palmarès sportif très fourni. Doha n'a pas été retenue comme candidate pour l'organisation des JO 2020. Le Comité international olympique l'a exclue d'une première sélection dévoilée mercredi 23 mai. Bakou, en Azerbaïdjan, est également hors course, tandis que Tokyo, Madrid et Istanbul sont invitées à poursuivre la procédure de candidature.

Tokyo et Madrid étaient déjà candidates à l'organisation des JO 2016, remportés par Rio (Brésil), tandis qu'Istanbul a été candidate quatre fois de suite entre 2000 et 2012. Doha et Bakou avaient déjà écartées lors de la première sélection pour 2016. 

Les villes déjà candidates dans le passé jugées mieux préparées

Pour cette première sélection, la commission du CIO s'est basée sur le dossier de requérance des villes ainsi que sur les rapports de ses experts. Mais pas seulement... Si le rapport du groupe de travail 2020 - qui a servi de base de décision à la commission exécutive - recommandait en effet de ne pas retenir Bakou, il attribuait en revanche d'excellentes notes techniques au dossier de Doha. Mais Gilbert Felli, directeur exécutif du CIO, a expliqué que la décision de l'autorité olympique était "basée sur d'autres critères".

Commentant l'acceptation de la candidature de Madrid, fragilisée par la sévérité de la crise économique qui touche l'Espagne, Gilbert Felli a estimé que la capitale espagnole, candidate pour la troisième fois consécutive, "possédait déjà la quasi totalité des infrastructures et ne présentait pas à ce titre de risque majeur".

Des trois villes retenues, ce sont Madrid puis Tokyo qui recueillent les meilleures appréciations, suivies par Istanbul, dont le système de transports, notamment, a été épinglé par le rapport. L'élection de la ville hôte des JO 2020 aura lieu en septembre 2013 à Buenos Aires (Argentine).