Tokyo 2020 : "Aucun scénario" pour une annulation des Jeux olympiques

Il n'y a pas de plan B. La gouverneure de Tokyo a en effet déclaré ce mardi qu'elle ne voyait "aucun scénario" susceptible de mener à une annulation des Jeux olympiques de Tokyo, reportés à l'été 2021. Malgré la pandémie mondiale, la gouverneure de Tokyo assure de nouveau leur maintien.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La gouverneure de Tokyo Yuriko Koike, le 12 juin. (PHILIP FONG / AFP)

Malgré la recrudescence des infections au coronavirus et le scepticisme persistant du public au Japon, Yuriko Koike la gouverneure de Tokyo a déclaré mardi qu'elle ne voyait "aucun scénario" susceptible de mener à une annulation des Jeux olympiques de Tokyo, reportés à l'été prochain en raison de la pandémie.  Dans un entretien à l'AFP, Yuriko Koike a averti que le sort des Jeux de Tokyo, initialement prévus à l'été 2020, aurait un impact sur les futurs événements olympiques, notamment les Jeux d'hiver de 2022 à Pékin et les Jeux d'été de 2024 à Paris.

Les Japonais restent en majorité réticents à la tenue des JO 

Elle a reconnu qu'une majorité du public japonais s'oppose toujours à l'organisation en 2021 des Jeux (le dernier sondage diffusé par la chaîne de télévision publique NHK révèle que seulement 27% des personnes interrogées soutiennent la tenue des Jeux l'été prochain ndlr), mais s'est dite convaincue que ces inquiétudes peuvent être surmontées. "Le public japonais et les habitants de Tokyo ont les yeux rivés sur la situation actuelle", a déclaré Mme Koike, ajoutant : "Nous sommes tournés vers l'avenir".

Les Jeux de Tokyo 2020 sont les premiers de l'histoire à être reportés en temps de paix et un nouveau report a été exclu par les responsables olympiques et japonais. Ils doivent s'ouvrir le 23 juillet et se clôturer le 8 août 2021.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.