Tennis : "Mon objectif est d'être tête de série à Roland-Garros", annonce Naomi Osaka, après sa défaite en finale du WTA 1000 de Miami

Malgré sa défaite en finale samedi, la Japonaise a retrouvé de bonnes sensations sur les courts cette semaine, après avoir connu plusieurs épisodes de détresse depuis un an. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La Japonaise Naomi Osaka s'est inclinée en finale de Miami face à Iga Swiatek, samedi 2 avril.  (MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

"Je peux retenir beaucoup de choses positives", s'est félicitée Naomi Osaka, samedi 2 avril, malgré sa défaite en finale du tournoi de Miami, où elle a acté son retour au premier plan, après une année difficile sur le plan psychologique. "J'ai toujours voulu gagner ce tournoi, donc je me sens triste. Mais je pense que je peux retenir beaucoup de choses positives", a dit la Japonaise après sa défaite 6-4, 6-0 contre la Polonaise Iga Swiatek, qui va devenir numéro un mondiale dès lundi.

Osaka, qui a occupé par le passé ce trône avant de chuter au 77e rang, semble voir le bout du tunnel après la sombre période traversée ces derniers mois, où elle a connu plusieurs épisodes de détresse sur les courts. Chaleureusement ovationnée par le public après le match, Osaka a reconnu que les larmes étaient montées. "Ça m'a presque fait pleurer, mais je ne veux plus pleurer en public. Donc je me suis retenue. J'ai l'impression que les gens étaient heureux de me voir jouer à nouveau ou simplement de me voir heureuse".

"Maintenant j'arrive à être un peu plus détendue"

La Japonaise, qui suit une thérapie depuis plusieurs semaines, a dit en déjà ressentir les bienfaits. "Je ne suis pas aussi déçue que je pourrais l'être après une telle défaite. En temps normal, je pleurerais dans les vestiaires, mais maintenant j'arrive à être un peu plus détendue", a-t-elle assuré.

"Je suppose que c'est aussi l'expérience de la vie. Il y a quelques jours, j'en étais à fêter mon retour dans le top 50 (dès lundi, ndlr). Comme je ne veux plus rien prendre pour acquis, je veux continuer à travailler pour devenir une meilleure joueuse et une meilleure personne", a-t-elle ajouté.

La Japonaise de 24 ans ne veut pas s'arrêter en si bon chemin, qui la mènera ces prochaines semaines par l'Europe. "Je vais essayer de prendre cette saison de terre battue très au sérieux, mon prochain tournoi sera à Madrid", a-t-elle annoncé, ajoutant vouloir "regarder beaucoup de vidéos de Rafael Nadal pour voir comment il bouge". "Mon objectif est d'être tête de série à Roland-Garros. Et d'ici la fin de l'année, j'aimerais être dans le top 10. Puis redevenir numéro 1 l'an prochain, ou disons dans le top 5... Non allez numéro 1 ! Ca fait du bien de courir après quelque chose, ça m'a manqué", a-t-elle souri.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers WTA

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.