Cet article date de plus d'un an.

Tennis : Wimbledon accepte la participation "sous conditions" des joueurs russes et biélorusses pour l'édition 2023

Alors que les joueurs et joueuses russes et biélorusses avaient été bannis lors de l'édition 2022, les organisateurs ont pris la décision d'autoriser leur participation cette année.
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le Britannique Paul Jubb face à l'Australien Nick Kyrgios, lors du premier tour de Wimbledon, au sud-ouest de Londres, le 28 juin 2022. (ADRIAN DENNIS / AFP)

Ils ont décidé de faire machine arrière. Le All England Lawn Tennis Club (AELTC), qui organise Wimbledon et avait privé les joueurs russes et biélorusses de concourir lors de l'édition 2022 en raison de la guerre en Ukraine, a annoncé, vendredi 31 mars, accepter "sous conditions" leur participation cette année, appliquant ainsi la politique des autres épreuves du Grand Chelem (le tournoi londonien aura lieu du 3 au 16 juillet).

"Notre intention actuelle est d'accepter la participation des joueurs russes et biélorusses à condition qu'ils concourent comme des athlètes 'neutres' et qu'ils remplissent les conditions voulues", annonce l'AELTC, en soulignant notamment qu'il "leur sera interdit d'exprimer leur soutien à l'invasion russe de l'Ukraine" et que ne seront pas autorisés à participer les joueurs "recevant des aides financières" de la Russie ou du Biélorusse pour participer au tournoi.

Un alignement avec les autres tournois du Grand Chelem

Les organisateurs mettent aussi en avant l'argument de "l'alignement entre les tournois du Grand Chelem", qui "est de plus en plus important dans l'environnement actuel du tennis""Nous continuons de condamner totalement l'invasion illégale de la Russie et notre soutien sans réserve reste avec le peuple ukrainien, a commenté Ian Hewitt, président du All England Club. Ce fut une décision incroyablement difficile, qui n'a pas été prise à la légère." Avant de préciser en fin de communiqué : "Si les circonstances changent sensiblement entre maintenant et le début des championnats, nous examinerons et réagirons en conséquence."

Une décision saluée par la WTA et l'ATP, qui régissent les circuits masculin et féminin : "Nous sommes contents que tous les joueurs puissent participer à Wimbledon et aux autres tournois de la LTA (Fédération britannique de tennis) cet été", commentent-ils dans un communiqué commun qui salue le travail accompli par toutes les parties concernées pour arriver à une solution "qui protège l'équité" du tennis. En 2022, l'ATP et la WTA, à la suite de l'exclusion des joueurs de ces deux nations, avaient décidé de ne pas octroyer de points aux joueurs et joueuses participant au tournoi.

Une décision jugée "immorale" par l'Ukraine

Les dirigeants ukrainiens avaient tenté de persuader le gouvernement britannique de ne pas donner de visas aux joueurs russes et biélorusses, jugeant cette décision "immorale"."La décision de Wimbledon d'autoriser la participation des joueurs russes et biélorusses est immorale. La Russie a-t-elle mis fin à son agression ou à ses atrocités ?", a lancé sur Twitter le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba. "J'appelle le gouvernement britannique à refuser de délivrer des visas à leurs joueurs", a-t-il conclu.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.