Wimbledon 2024 : Djokovic se hisse en quarts en écartant Rune, il n'y a plus de Français en simple... Le récap de la 8e journée

Après Giovanni Mpetshi Perricard plus tôt dans la journée, Arthur Fils s'est lui aussi incliné en huitièmes de finale de Wimbledon, lundi.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Novak Djokovic lors de son match face à Alexei Popyrin, au troisième tour de Wimbledon, samedi 6 juillet 2024. (KIRSTY WIGGLESWORTH / SIPA)

Il ne reste plus aucun Français en simple à Wimbledon. Comme Ugo Humbert la veille face à Carlos Alcaraz, Arthur Fils et Giovanni Mpetshi Perricard ont échoué lundi 8 juillet à se hisser en quarts de finale du tournoi londonien. Le premier a manqué de constance dans son duel face à l'Australien Alex de Minaur, 9e mondial et vainqueur en un peu moins de trois heures (6-2, 6-4, 4-6, 6-3). De son côté, Giovanni Mpetshi Perricard y a cru après un premier set glané face à l'Italien Lorenzo Musetti (25e), mais le lucky loser a vu sa réussite le fuir dans la foulée. Coupable de beaucoup trop de fautes directes pour espérer mieux (42 contre 8 pour son adversaire), le 58e joueur à l'ATP s'est finalement incliné en quatre manches (4-6, 6-3, 6-3, 6-2). 

Au rayon des favoris du tableau masculin, Novak Djokovic a tenu son rang sans forcer contre le Danois Holger Rune avec une victoire sèche en trois sets (6-3, 6-4, 6-2). Contrairement à Alexander Zverev, battu par l'Américain Taylor Fritz alors qu'il menait deux manches à rien (4-6, 6-7, 6-4, 7-6, 6-3). Chez les femmes, Elena Rybakina, lauréate du Grand chelem britannique en 2022, a profité de l'abandon de la Russe Anna Kalinskaya pour rallier le tour suivant (6-3, 3-0). La numéro 4 mondiale est la dernière grande favorite encore en lice après les éliminations prématurées de la numéro 1 mondiale Iga Swiatek, sa dauphine au classement WTA Coco Gauff et la double finaliste malheureuse sur le gazon londonien, Ons Jabeur. Elle affrontera Elina Svitolina, tombeuse de Wang Xinyu, pour une place dans le dernier carré.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.