Cet article date de plus de deux ans.

US Open 2018 : Murray dans le flou pour son retour en Grand Chelem

L'Ecossais Andy Murray a admis vendredi qu'il abordait dans le plus grand flou l'US Open (27 août-9 septembre), son premier tournoi du Grand Chelem depuis Wimbledon 2017.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Andy Murray. (MASAHIRO SUGIMOTO / YOMIURI)

"Ce tournoi est un peu différent, car chaque année depuis dix-onze ans quand je viens ici, je me suis préparé pour essayer de gagner le titre alors que c'est un objectif qui n'est pas réaliste pour moi cette année", a expliqué Andy Murray en conférence de presse. "C'est un état d'esprit un peu différent pour moi par rapport à ce que j'ai connu ses dix-onze dernières années, c'est un peu bizarre", a-t-il admis.

L'Ecossais, 31 ans, a remporté à New York en 2012 le premier de ses trois titres du Grand Chelem. Mais il abordera l'édition 2018 à la 378e place mondiale après avoir manqué onze mois de compétition entre juillet 2017 et juin 2018 à cause d'une blessure à une hanche dont il a été opéré en janvier dernier.
 

Il pensait initialement faire son retour à Wimbledon en juillet dernier, avant de se raviser à quelques heures du coup d'envoi du tournoi londonien. Depuis, il a participé aux tournois de Washington où il a atteint les quarts de finale, et de Cincinnati où il a chuté d'entrée face au Français Lucas Pouille.

"Je ne sais pas comment mon corps va réagir (aux matches au meilleur des cinq sets), il n'y a qu'en les jouant que je le saurais", a-t-il admis. "Je me sens mieux physiquement qu'il y a quelques semaines et c'est positif", a conclu Murray qui sera opposé pour son entrée en lice au modeste Australien James Duckworth (n.445).
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers US Open

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.