Cet article date de plus de huit ans.

US Open de tennis : Mannarino laminé par Federer, Gasquet en 8e de finale

Le premier Français a été balayé par le joueur suuisse au troisième tour du tournoi. Le second rencontrera le Canadien Milos Raonic lundi en 8e de finale.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Français Adrian Mannarino lors de son match contre le Suisse Roger Federer à l'US Open de tennis à New York (Etats-Unis) le 31 août 2013.   (EMMANUEL DUNAND / AFP)

"Je ressors avec l'impression d'être très loin de son niveau de jeu." Le Français Adrian Mannarino a été laminé par le Suisse Roger Federer samedi 31 août au troisième tour de l'US Open de tennis à New York. Son rival s'est imposé en trois sets 6-3 6-0 6-2 en seulement 1h21.

Impressionnant d'aisance,  Roger Federer a étouffé le 63e joueur mondial avec la bagatelle de 34 coups gagnants contre huit seulement pour son adversaire. Le Français, qui découvrait le Stadium Arthur Ashe, gardera néanmoins un joli souvenir de sa première expérience dans le plus grand stade du monde. "C'est vrai que c'était impressionnant", a-t-il confié.

Gasquet espère aller en quart

Qualifié pour la treizième année d'affilée en huitième de finale de l'US Open, Roger Federer affrontera l'Espagnol Tommy Robredo (n°19), un adversaire contre lequel il n'a jamais perdu en dix confrontations, avant un potentiel quart de finale explosif face à son ennemi préféré, Rafael Nadal.

Le Français Richard Gasquet rencontrera quant à lui le Canadien Milos Raonic lundi en 8e de finale de l'US Open après sa victoire samedi face au Russe Dmitry Tursunov. Ce dernier a abandonné alors que le score était de 6-3, 2-6, 6-4, 4-2 en faveur du Français. C'est la 17e fois que le Biterrois se qualifie pour un 8e de finale de tournoi du Grand Chelem. Il n'a passé ce stade qu'une fois (Wimbledon 2007). "Cela commence à bien faire ! Ce serait bien d'aller en quart", a-t-il lancé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tennis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.