Rome : Iga Swiatek n'a laissé aucune chance à Aryna Sabalenka en finale

La numéro un mondiale Iga Swiatek s'est imposée, samedi, en deux sets (6-2, 6-3), face à sa dauphine, Aryna Sabalenka, en finale du tournoi WTA de Rome.
Article rédigé par Sasha Beckermann
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Iga Swiatek face à Aryna Sabalenka, le samedi 18 mai, en finale du tournoi WTA de Rome. (TIZIANA FABI / AFP)

La logique du classement mondial a été respectée, celle du tournoi de Madrid aussi. Iga Swiatek n'a laissé aucune chance à sa dauphine, la Biélorusse Aryna Sabalenka, en finale du tournoi WTA de Rome, samedi 18 mai. La Polonaise a bouclé la rencontre en deux sets (6-2, 6-3) et 1h29 de jeu. La triple gagnante de Roland-Garros remporte le 21e tournoi de sa carrière. Les deux joueuses se sont affrontées 11 fois sur le circuit, avec huit victoires au total pour Swiatek.

Très rapidement, la Polonaise a assis son autorité sur le match en prenant à deux reprises le service de Sabalenka, qui avait failli déclarer forfait pour le tournoi en raison d'une blessure au dos. La joueuse de 26 ans n'a jamais vraiment trouvé la faille, en témoigne le nombre de balles de break non converties : sept. De quoi la faire monter en tension tout au long du match. Surtout au début du second set, lorsqu'elle a eu deux occasions de prendre le service de Swiatek sans y parvenir. 

Après avoir breaké à 3-3 dans le deuxième set, la numéro un mondiale s'est envolée, infligeant un jeu blanc à son adversaire, résignée, qui a totalement décroché du match. Fidèle à son jeu, la Polonaise a montré sa grande solidité au service, avec 74% de premiers services convertis.

"C'était un match un peu différent de celui de Madrid, car j'ai réussi à la mettre plus sous pression durant toute la rencontre", a analysé la Polonaise. "Contre Iga, il n'y a jamais de points faciles, c'est toujours difficile de finir les points. Elle n'est pas numéro 1 mondiale pour rien, elle est vraiment très forte dans tous les aspects de son jeu", a admis Sabalenka. "Elle ne m'a jamais donné l'occasion d'installer mon jeu", a-t-elle ajouté.

Iga Swiatek devient la première joueuse depuis Serena Williams en 2013, à remporter le tournoi de Madrid et celui de Rome la même année. De bon augure à deux semaines de Roland-Garros.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.