Cet article date de plus de cinq ans.

Rafael Nadal attaque en diffamation l'ex-ministre des Sports Roselyne Bachelot, qui l'accusait de dopage

"On sait que la fameuse blessure de Rafael Nadal quand il a été arrêté sept mois est certainement due à un contrôle positif", avait déclaré la chroniqueuse sur D8, le 8 mars.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Rafael Nadal, lors du tournoi de Roland-Garros, à Paris, le 3 juin 2015. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Rafael Nadal a annoncé, lundi 25 avril, avoir déposé une plainte en diffamation visant l'ancienne ministre des Sports Roselyne Bachelot pour ses propos sur le dopage. Sur D8, elle avait évoqué, le 8 mars, une blessure du tennisman qui aurait pu masquer un contrôle antidopage positif : "On sait que la fameuse blessure de Rafael Nadal quand il a été arrêté sept mois est certainement due à un contrôle positif", avait-elle déclaré. Rafael Nadal avait prévenu, mi-mars, qu'il comptait porter plainte contre elle. 

"Je vais la poursuivre en justice et je vais à l'avenir poursuivre tous ceux qui feront des commentaires similaires", avait-il averti"Par cet acte, je prétends non seulement défendre mon intégrité et mon image en tant que sportif mais aussi les valeurs que j'ai défendues tout au long de ma carrière", écrit le sportif dans un communiqué, lundi.

Les éventuels dommages et intérêts reversés à une ONG

"Je souhaite également éviter qu'une personne publique puisse lancer, par voie médiatique, des accusations injurieuses contre un athlète sans preuves ni fondements, sans que cela reste impuni", dit encore le champion de tennis. Il précise que les éventuels dommages et intérêts qui lui seront alloués seront intégralement reversés à une ONG ou une fondation en France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tennis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.