Open d'Australie : la surprise Karatsev, Thiem éliminé, Osaka et Williams in extremis, Halep gère, ce qu'il faut retenir de la journée à Melbourne

La septième journée à l'Open d'Australie a débuté par une surprise, une nouvelle fois venue du Russe Aslan Karatsev, issu des qualifications, et qui s'est qualifié pour son premier quart de finale en Grand Chelem aux dépens de Félix Auger-Aliassime. Autre première : la qualification en quarts de l'expérimentée Hsieh, qui défendra ses chances contre Naomi Osaka, vainqueur dans la douleur, tout comme Serena Williams qui retrouvera Simona Halep, tombeuse d'Iga Swiatek. Finaliste l'an dernier, Dominic Thiem est éliminé, tandis que le tenant du titre, Novak Djokovic, est qualifié pour la suite du tournoi.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 6 min.
Incroyable Aslan Karatsev ! Le Russe, issu des qualifications, est parvenu à valider son ticket pour les quarts de finale de l'Open d'Australie ! (PAUL CROCK / AFP)

• Renversant Karatsev 

Premier Grand Chelem et premier quart pour Aslan Karatsev. Le Russe, issu des qualifications, l'a emporté contre le Canadien Felix Auger-Aliassime après avoir été mené 2 sets à 0. Renversant, le 114e mondial s'est imposé 3-6, 1-6, 6-3, 6-3, 6-4, après environ trois heures et demie de match, sur un ultime coup droit gagnant. Il défiera le Bulgare Grigor Dimitrov (18e) pour une place dans le dernier carré. A 27 ans, Karatsev devient ainsi le premier joueur à atteindre les quarts de finale dès son premier tournoi majeur depuis l'Allemand Alex Radulescu à Wimbledon, en 1996. Et le premier qualifié à rallier ce stade de la compétition en Grand Chelem depuis l'Australien Bernard Tomic, à Wimbledon, en 2011. Pour "FAA" en revanche, présenté à 20 ans comme une des promesses du circuit, une occasion en or d'atteindre un premier quart de finale en Grand Chelem s'est envolée.

• Serena Williams et Naomi Osaka qualifiées dans la douleur

Dans un duel de puncheuses contre la Bélarusse Aryna Sabalenka (7e), Serena Williams s'est imposée en trois sets, 6-4, 2-6, 6-4. "Je suis contente de m'être sortie de ce match, ce n'était pas facile, je savais que ça ne le serait pas", a déclaré l'ex-N.1 mondiale, aujourd'hui 11e. "Je sentais que j'étais là, que je manquais juste quelques coups" a-t-elle ajouté. L'Américaine rallie les quarts de finale d'un Grand Chelem pour la 54e fois de sa carrière, elle y rencontrera la N.2 mondiale Simona Halep ou la Polonaise Iga Swiatek (17e) pour une place dans le dernier carré. A 39 ans, la cadette des sœurs Williams court toujours après le record absolu de 24 trophées majeurs établi par l'Australienne Margaret Court dans les années 1960-1970. La voilà désormais à trois victoires d'y parvenir. 

Naomi Osaka a connu encore plus de difficultés face à Garbiñe Muguruza. Il s'en est fallu d'un point pour la Japonaise. A 5 jeux à 3 en faveur de Muguruza dans le set décisif, 15-40 sur sa mise en jeu, Osaka était dos au mur, confrontée à deux balles de match. Un ace et trois points remportés plus tard, le pire de la menace espagnole était écarté. Elle a recollé à cinq jeux partout, a pris l'avantage 6-5, et s'est emparée sur un jeu blanc du service de son adversaire pour s'imposer 4-6, 6-4, 7-5 en un peu moins de deux heures. "J'étais un peu intimidée parce que je savais qu'elle jouait très bien", explique l'ex-N.1 mondiale aujourd'hui troisième au classement WTA. "Je sais que j'ai fait beaucoup de fautes (36, ndlr), mais je pense que je ne pouvais pas faire autrement. Si je lui donnais des balles courtes, elle ne me laissait aucune chance", poursuit-elle. Sa qualification pour les quarts de finale est de bon augure pour la Japonaise. Jusque-là, à chaque fois qu'elle s'y est hissée en Grand Chelem, elle s'est offert le trophée. C'est arrivé trois fois : à l'US Open en 2018 et 2020, et à l'Open d'Australie en 2019. Confirmera-t-elle la règle ? 

• Premier quart de finale en Grand Chelem pour Hsieh, à 35 ans

Au prochain tour, Naomi Osaka retrouvera la Taïwanaise Hsieh Su-wei (71e), qui s'est offert son tout premier quart de finale en Grand Chelem en dominant la Tchèque Marketa Vondrousova (20e) en deux sets 6-4, 6-2. Hsieh, au jeu atypique à deux mains des deux côtés, devient ainsi la joueuse la plus âgée de l'ère Open à se hisser pour la première fois en quart de finale d'un tournoi majeur, à 35 ans. "C'est génial. Mais ça ne m'a pas eu l'air réel quand j'ai gagné comme il n'y a pas de spectateurs", raconte Hsieh, présente depuis vingt ans sur le circuit WTA. Elle dispute à Melbourne son 38e tournoi du Grand Chelem. 

• Dimitrov impérial face à Thiem

Grigor Dimitrov s'est imposé en patron face au numéro 3 mondial, Dominic Thiem, en à peine 2h, 6-4, 6-4, 6-0. L'Autrichien, qui avait lutté pendant les deux premières manches, s'est écroulé dans le troisième set, peut-être usé physiquement par son match en cinq sets contre Nick Kyrgios au tour précédent. Alors que le Bulgare est resté concentré et appliqué durant toute la rencontre, Thiem n'est pas parvenu à suivre le rythme et a commis beaucoup de fautes directes (41). Finaliste de la dernière édition, son aventure à Melbourne s'arrête en huitièmes de finale cette année. Dimitrov rejoint lui les quarts de finale de l'Open d'Australie pour la quatrième fois de sa carrière. 

• Simona Halep a pris sa revanche face à Iga Swiatek

La Polonaise semblait pourtant bien partie pour rééditer son exploit de Roland-Garros où elle avait étrillé la Roumaine en 8es de finale. Très à l’aise d’entrée, Iga Swiatek a dominé Simona Halep dans la première manche grâce à sa très grosse frappe en coup droit comme en revers. Mais la numéro 2 mondiale a laissé passer l’orage et a poussé la jeune polonaise à accumuler les erreurs (41 sur le match). Simona Halep a ensuite déroulé dans les deux derniers sets en faisant déjouer son adversaire grâce à ses qualités de défense en fond de court. La finaliste de l’édition 2018 s’est finalement imposée (3-6, 6-1, 6-4) et file en quarts où elle retrouvera l’Américaine Serena Williams pour un choc au sommet.

• Alexander Zverev vainqueur en trois sets et attend Novak Djokovic

Alexander Zverev a confirmé son rang face à Dusan Lajovic. Accroché pendant deux manches, l’Allemand a tenu mentalement avant de prendre le large dans le dernier set pour s’imposer après 2h24 de jeu (6/4 7/6 6/3) grâce à une palanquée de coups gagnants (44 sur le match). Demi-finaliste l’an passé, la tête de série numéro 7 n’a perdu qu’une seule manche depuis le début du tournoi et va retrouver Novak Djokovic en quarts de finale. 

Touché aux abdominaux lors du tour précédent, Djokovic a montré à ses concurrents qu’il faudra compter sur lui pour le reste de la compétition. Il se qualifie pour les quarts de finale en battant le Canadien Milos Raonic en quatre sets 7-6, 6-4, 6-1, 6-4. "Il fallait une préparation pour ce match. J’ai utilisé chaque heure à ma disposition pour essayer de récupérer et me mettre en position de pouvoir jouer le match. Mon physio et le staff médical de l’Open d’Australie ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour m’aider. Je ne savais pas si j’allais jouer ou pas avant la fin de l’échauffement, mais finalement, ça allait", a déclaré le numéro 1 mondial après le match. "Mais j’ai déjà été bien plus en forme par le passé. Si ça n’avait pas été un tournoi du Grand Chelem, j’aurais certainement abandonné", a-t-il aussi concédé. Octuple vainqueur à Melbourne, il s’attend à un match difficile en quarts contre Zverev : « C’est un super joueur, top 10 depuis plusieurs années, jeune mais avec déjà beaucoup d’expérience. Il bouge très bien pour sa taille et sert très bien. On a déjà joué des matches très serrés et très durs ».

-

Avec AFP

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Open d'Australie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.