Open d'Australie: Barty poursuit sa route, Krejcikova met fin à l'aventure d'Azarenka, Sakkari surprise par Pegula... Ce qu'il faut retenir des matchs du jour dans le tableau féminin

Si Ashleigh Barty et Barbora Krejcikova ont avancé sans encombre jusqu'aux quarts de finale, Maria Sakkari a chuté face à la surprenante Américaine Jessica Pegula, dimanche, à Melbourne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Barbora Krejcikova au service lors de son huitième de finale victorieux contre Victoria Azarenka à Malbourne, dianche 23 janvier.  (RECEP SAKAR / ANADOLU AGENCY)

Alors que le duel entre la Française Alizé Cornet et la revenante Simona Halep n'a pas encore eu lieu, les huitièmes de finale de l'Open d'Australie ont déjà offert de belles empoignades. Et une surprise.  

Les favorites : Barty et Krejcikova sans pitié

La Tchèque Barbora Krejcikova, 4e mondiale, a dominé la Bélarusse Victoria Azarenka (6-2, 6-2), ex-N.1 mondiale et double lauréate à Melbourne (2012 et 2013). C'est la première surprise de ce tableau féminin. "Je n'étais pas la favorite donc j'essayais juste de m'amuser et de jouer mon meilleur tennis... et je suis en quarts !", s'est exclamée Krejcikova après son succès.

"Vika a gagné ici donc elle a beaucoup d'expérience sur ce court. Alors je suis extrêmement heureuse de ma victoire", a-t-elle ajouté. Diminuée par une douleur au cou, Azarenka n'a pas opposé la même résistance à Krejcikova que la Lettone Jelena Ostapenko (27e) au tour précédent.

A 26 ans, Krejcikova a atteint ou dépassé les 8es de chacun des quatre derniers Majeurs (titre à Roland-Garros, 8es à Wimbledon, quarts à l'US Open et donc au moins quarts à Melbourne) et sera opposée au prochain tour à Madison Keys. 

Plus tard dans la nuit australe, Ashleigh Barty a fait prévaloir son rang pour se défaire sans trembler d'Amanda Anisimova (6-4, 6-3). Solide, comme en témoignent ses 7 aces et ses 78% de points gagnés derrière sa première balle, l'Australienne n'a pas eu à surjouer pour dompter la fougue de l'Américaine, coupable de trop de fautes directes (34 contre 17 à son adversaire).

Les outsiders : Keys s'ouvre la porte des quarts

De son côté, l'Américaine Madison Keys n'a fait qu'une bouchée de l'Espagnole Paula Badosa, pourtant 6e mondiale, en 1h09 ((6-3, 6-1 ). La joueuse de 26 ans a rappelé avec la manière sur le court que si elle était actuellement hors du Top 50 (elle était même 87e le 10 janvier), elle avait atteint le 7e rang mondial (en 2016) et joué une finale à l'US Open (2017).

"C'est vraiment incroyable. J'ai très bien servi et je pense avoir aussi très bien retourné, a souligné l'Américaine. Sur de nombreux points j'ai eu un petit avantage dès la première balle et j'ai réussi à dicter l'échange. Il fallait que je prenne ma chance à chaque fois qu'elle se présentait parce que je savais que si je lui laissais un centimètre, elle le prendrait", a-t-elle ajouté.

La surprise : Sakkari tombe de haut

Alors qu'elle n'avait jusque-là pas perdu un set du tournoi, Maria Sakkari a été surprise par l'Américaine Jessica Pegula, déjà quart de finaliste l'an passé à Melbourne. La Grecque, tête de série numéro 5 du tournoi, a explosé en vol au cours du tie break du premier set, perdu 7-0, et n'a jamais pu revenir dans la partie. Pegula, quant à elle, aura une nouvelle montagne à renverser en quart de finale, la numéro 1 mondiale Ashleigh Barty.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Open d'Australie 2023

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.