Cet article date de plus de deux ans.

Tennis / Masters 1000 Toronto : Nadal expédie Paire, les favoris assurent

Pas de miracle pour Benoît Paire. Le Français a été largement battu par Rafael Nadal au deuxième tour du tournoi de Toronto mercredi. En difficulté tout le match durant, il n'est pas parvenu à bousculer le numéro un mondial qui faisait son entrée en lice dans le tournoi. Plus globalement, les cadors ont tenu leur rang malgré la pluie qui a de nouveau perturbé la Coupe Rogers. Novak Djokovic, Alexander Zverev ou Kevin Anderson ont assuré leur place au tour suivant. Juan Martin del Potro a pour sa part renoncé à la suite du tournoi pour soigner son poignet.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (VAUGHN RIDLEY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Benoît Paire s'est incliné 6-2, 6-3 face au numéro un mondial Rafael Nadal mercredi au 2e tour du Masters 1000 de Toronto. L'Espagnol, qui disputait son premier match depuis Wimbledon en juillet, a globalement dominé la rencontre, malgré quelques imperfections au service dans le second set, où il s'est fait breaker à trois reprises.

"Le match s'est passé complètement comme je le pensais", a réagi Benoît Paire, qui n'a passé que 14% de première balle dans la deuxième manche. "Je ne joue pas bien, je ne sers pas bien. Comme je le pensais ce n'était pas un gros match : beaucoup de fautes, pas en jambes, je ne passais pas une première balle, je n'arrivais pas à servir. Ce sont mes problèmes depuis un petit moment".

"Je puise beaucoup depuis le début de l'année, à me battre chaque semaine, à aller de tournoi en tournoi, à enchaîner", a ajouté le Français qui restait sur une série de trois défaites au 1er tour avant Toronto. C'est la quatrième fois en autant de confrontations que "Rafa" domine l'Avignonnais.

Djokovic passe entre les gouttes

Plus largement, les favoris ont fait respecter la hiérarchie mercredi, lors d'une journée plusieurs fois perturbée par la pluie. Avant les premières gouttes, Djokovic, 10e mondial, est venu à bout de Peter Polansky, natif de Toronto, en un peu moins de 90 minutes. Solide sur son engagement, le Serbe de 31 ans a réussi 7 aces et n'a concédé aucune balle de break, tout en s'emparant du service de Polansky à la fin de chaque manche.

"J'ai bien servi dans les moments importants, quand j'avais besoin de ma première balle," a analysé Djokovic, qui a désormais remporté 21 de ces 24 derniers matchs. "Ma première balle était assez précise et bien placée et ma deuxième balle a plutôt bien fonctionné", a ajouté le récent vainqueur de Wimbledon et quadruple vainqueur au Canada. "De manière générale, mon match était moyen, mais j'ai élevé mon niveau de jeu quand c'était nécessaire".

Djokovic retrouvera au 3e tour le surprenant Grec Stefanos Tsitsipas qui a éliminé le 8e mondial autrichien Dominic Thiem 6-3, 7-6 (6).

Zverev et Shapovalov passent, del Potro casse

De son côté, Alexander Zverev, tenant du titre au Canada et 3e mondial, n'a pas manqué ses débuts en écartant Bradley Klahn 6-4, 6-4. Kevin Anderson, finaliste malheureux sur le gazon londonien, est parvenu à se défaire de Evgeny Donskoy 4-6, 6-2, 7-6 (0).

Juan Del Potro, finaliste à Los Cabos, au Mexique dimanche dernier, a lui déclaré forfait quelques minutes avant son entrée en lice en raison d'une douleur au poignet gauche. "Malheureusement, je ne pourrai pas participer au tournoi de Toronto car mon poignet gauche a besoin d'être au repos pendant quelques jours", a expliqué Del Potro sur son compte Twitter.
 
 

Del Potro, exempté du premier tour, devait effectuer son entrée face au Néerlandais Robin Haase. Haase a finalement affronté, et battu, le "lucky loser" russe Mikhail Youzhny (7-5, 6-2).

Dans les autres matchs, John Isner a dominé le Français Pierre-Hugues Herbert (7-6 (7/3), 6-2), Frances Tiafoe a mis fin au parcours de Milos Raonic (7-6 (7/4), 4-6, 6-1), et Denis Shapovalov a pris le dessus sur Fabio Fognini (6-3, 7-5).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Masters 1000

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.