Tennis : dans les pas de Djokovic, Nadal et Chang, l'ascension de Carlos Alcaraz en chiffres

L'Espagnol de 18 ans a remporté son premier tournoi majeur, dimanche, à Miami. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le jeune Carlos Alcaraz a remporté son premier Masters 1000 à Miami, le 3 avril 2022. (EVA MARIE UZCATEGUI TRINKL / ANADOLU AGENCY / AFP)

Et si la relève était enfin arrivée ? En tout cas, tous les voyants sont au vert. L'Espagnol Carlos Alcaraz, âgé de 18 ans, a remporté dimanche 3 avril, le Masters 1000 de Miami, le premier tournoi majeur de sa jeune carrière. Après sa demi-finale perdue deux semaines plus tôt à Indian Wells face à son compatriote Rafael Nadal, le jeune prodige a vite appris de ses erreurs pour gravir les dernières marches vers la gloire.

Plus que son jeune âge, c'est bien son ascension fulgurante qui impressionne tous les observateurs. Celui qui a débuté sur le circuit professionnel en 2018 ne cesse de faire tomber les records de précocité. 

"Le plus jeune à..."

En remportant le tournoi floridien, Alcaraz est devenu le plus jeune joueur à remporter le titre à Miami. Il devance même Novak Djokovic, qui avait glané le trophée ici en 2007 à l'âge de 19 ans et 10 mois. "Le plus jeune joueur à avoir...", voilà une phrase qui lui colle déjà à la peau. En février dernier, il remporte son premier ATP 500 à Rio de Janeiro. Là encore, il est le plus jeune tennisman à s'offrir un tournoi de ce calibre. Plus jeune quart de finaliste à l'US Open en 2021, il est aussi le plus jeune joueur du XXIe siècle à finir une saison dans les 32 meilleurs mondiaux. 

Sa précocité, parfois inédite, est surtout historique. À 18 ans, 10 mois et 29 jours, il rejoint le cercle très fermé des plus jeunes joueurs à remporter un Masters 1000. Avant lui, l'Américain Michael Chang avait gagné à Toronto en 1990 à 18 ans, 5 mois et 7 jours, et Rafael Nadal le tournoi de Monte-Carlo en 2005 à 18 ans, 10 mois et 29 jours.

Depuis un an, l'Espagnol n'a fait que des bonds de géants dans le classement ATP. Encore 318e au 16 mars 2020, il grimpe à la 133e place le 5 avril 2021, avant de devenir le 11e mondial lundi 4 avril 2022. Une progression spectaculaire qui s'explique évidemment par un grand nombre de victoires depuis un an : 58 au total tous circuits confondus, dont six contre des Top 10, pour seulement 15 défaites.

Prochain record, celui de numéro 1 mondial ?

Quels records l'Espagnol peut-il encore faire tomber ? S'il est trop tard pour devenir le plus jeune vainqueur de Grand Chelem, record détenu par Michael Chang à Roland-Garros en 1989 à 17 ans et 110 jours, il peut encore devenir le plus jeune numéro un mondial. S'il poursuit son envolée, il pourrait en effet s'octroyer cette couronne, en passant devant Lleyton Hewitt, détenteur de ce record depuis 2001. L'Australien était devenu numéro 1 mondial à 20 ans, huit mois et 23 jours. Pour cela, il lui faudrait toutefois atteindre ce graal avant le 22 janvier 2024.

Carlos Alcaraz lors de sa victoire face au Norvégien Casper Ruud, à Miami, le 3 avril 2022.  (EVA MARIE UZCATEGUI TRINKL / ANADOLU AGENCY / AFP)

Enfin, s'il marche dans les pas de son aîné, Rafael Nadal, il ne devrait pas totalement lui voler la vedette. Car même si Alcaraz venait à soulever le trophée à Roland-Garros cette année, il le ferait en étant légèrement plus âgé que le Majorquin pour un premier sacre. En 2005, "Rafa" remporte en effet son premier titre Porte d'Auteuil à 19 ans et trois jours, ce qui fait de lui le plus jeune du Big 3 à avoir remporté un tournoi du Grand Chelem. Pour la prochaine édition du tournoi parisien, Alcaraz aura 19 ans et un mois le jour de la finale, le 5 juin prochain. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Masters 1000

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.