Masters 1000 de Madrid : Paire dominé, Medvedev se fait peur, Nadal sans pitié... ce qu'il faut retenir de la troisième journée

Benoît Paire éliminé, Medvedev se fait peur et Nadal déroule au Masters 1000 de Madrid mercredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Benoit Paire dépité, lors de son match contre Stefanos Tsitsipas à Madrid, le 5 mai 2021. (GABRIEL BOUYS / AFP)

Le Masters 1000 de Madrid poursuit son chemin, mercredi 5 mai. Cette troisième journée a été synonyme de frayeur pour Daniil Medvedev. Diego Schwartzman a lui succombé à la foudre d'Aslan Karatsev tandis que Rafael Nadal a balayé le jeune Carlos Alcaraz le jour de ses 18 ans.

Nadal sans pitié pour les 18 ans d'Alcaraz

C'est un anniversaire dont Carlos Alcaraz va se souvenir longtemps. Pour ses 18 ans, le jeune Ibère s'était offert la chance de disputer son premier match en carrière contre son idole Rafael Nadal après son succès au premier tour contre Adrian Mannarino (6-4, 6-0).

Le jeune espoir espagnol, que certains annoncent comme un descendant direct du Majorquin, a quitté le central madrilène avec des souvenirs ...douloureux. Un bobo au niveau des côtes et une défaite sévère 6-1, 6-2 en 1h17.

Mené 5-0, le protégé de Juan Carlos Ferrero, vainqueur de Roland-Garros 2003 et ex-N.1 mondial, a attendu 32 minutes pour inscrire son premier jeu dans la rencontre. Sobre et efficace, Nadal lui a montré le chemin du très haut niveau pour ce qui restera comme un cours particulier en public.

Frayeur pour Daniil Medvedev

Daniil Medvedev s’est fait peur face à Alejandro Davidovich Fokina. Pour son retour et ses débuts sur terre battue cette saison, le Russe, numéro 3 mondial, a bien failli s’arrêter net au premier tour. Sans jamais trouver le rythme lors du premier set, Daniil Medvedev était davantage en défense, privilégiant ses qualités de relanceurs, peu en réussite finalement.

Mais la première manche a servi de galop d’essai et le Russe a ensuite repris confiance avant de dérouler son jeu. Très expressif au début du match, il a réussi à se reconcentrer pour ne pas laisser filer la victoire. Plus solide, il a mis en difficulté son adversaire Alejandro Davidovich Fokina (49e mondial), ne lui laissant plus aucune chance dans le troisième et dernier set (4-6, 6-4, 6-2).

La dernière victoire en date de Daniil Medvedev sur terre battue remontait à fin avril 2019, année où il avait atteint coup sur coup le dernier carré à Monte-Carlo et la finale à Barcelone.

Stefanos Tsitsipas déroule face à Benoît Paire

Cette fois-ci, la présence du public n'a pas permis à Benoît Paire de l'emporter. Après un premier set à sens unique, le Français a davantage développé son jeu, sans toutefois parvenir à inquiéter le numéro 5 mondial. Au total, il a commis 25 fautes directes et s'est incliné 6-1, 6-2 en seulement 54 minutes.

Benoît Paire n'a plus réussi à battre le Grec depuis 2017, à Metz. Stefanos Tsitsipas s'était imposé par deux fois en 2019 à Washington, puis déjà en 2021 à Acapulco. Sans perdre le moindre set à chaque fois.

Diego Schwartzman succombe à Aslan Karatsev

Alsan Karatsev est inarrêtable. Le Russe s'est imposé face à Diego Schwartzman en trois sets 2-6, 6-4, 6-1. Le 27e mondial réalise encore une belle performance en battant l'Argentin, 9e à l'ATP. Karatsev avait déjà remporté ce duel lors du dernier Open d'Australie, où il avait atteint les demi-finales, alors qu'il était sorti des qualifications. En constante évolution cette saison, et qualifié pour les huitièmes de finale à Madrid, il prend peu à peu ses marques sur terre battue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Masters 1000

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.