Cet article date de plus de cinq ans.

Djokovic dompte Nishikori et se qualifie pour la finale de Madrid

Novak Djokovic s'est qualifié pour la finale du Masters 1000 de Madrid en disposant du Japonais Kei Nishikori (6-3, 7-6). Le Serbe s'est imposé en 1 heure et 58 minutes malgré quatre balles de match ratées à 5-3 dans la seconde manche. Il briguera dimanche contre Murray son deuxième titre à Madrid après 2011 et son cinquième trophée de 2016.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Novak Djokovic sur la terre de Madrid (PEDRO ARMESTRE / AFP)

Contre Nishikori (N.6 mondial), "Nole" a déployé un tennis tout en puissance et en contrôle pour s'imposer en 1 heure et 58 minutes, même s'il a gâché quatre balles de match alors qu'il menait 5-3 40-0 dans la seconde manche. Au premier set, le Serbe a fait le break à 5-3 en poussant à la faute le Japonais, qui a expédié un coup droit dans le couloir. Et il a conclu la première manche en 40 minutes sur une nouvelle faute directe de Nishikori, poussé dans ses retranchements.

Nishikori a pourtant bien lutté

Le second set a été plus accroché, donnant lieu à plusieurs points emballants, comme cette série de coups sur les lignes conclus par une merveille de passing croisé de Djokovic. Ce bijou a ponctué un bel enchaînement de points de la part du N.1 mondial, mené 0-30 à 2-2 sur son service avant de conserver sa mise en jeu et de breaker à 3-2 dans la foulée, au bout d'un jeu de près de 7 minutes. Malgré le scenario, le Japonais n'a pas abdiqué, sauvant quatre balles de match et poussant "Djoko" au tie-break. Mais dans le jeu décisif, le Serbe a retrouvé sa fermeté pour s'imposer 7 points à 4.

Dimanche, à deux semaines de Roland-Garros (22 mai-5 juin), le Serbe aura l'opportunité de marquer les esprits sur terre battue face Andy Murray, tenant du titre à Madrid et tombeur samedi de l'Espagnol Rafael Nadal.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Masters 1000

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.