Masters 1000 de Montréal : Adrian Mannarino et Gaël Monfils qualifiés pour le deuxième tour

Six Tricolores étaient sur le pont pour le premier tour du Masters 1000 de Montréal, mardi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Gaël Monfils, le 9 août 2022, lors de son premier tour contre Pedro Martinez au  Masters 1000 de Montréal (Canada). (MINAS PANAGIOTAKIS / AFP)

Des fortunes diverses pour les Tricolores. Au Masters 1000 de Montréal, mardi 9 août, Gaël Monfils (20e joueur mondial) et Adrian Mannarino (70e) sont parvenus à se qualifier pour le deuxième tour. C'est en revanche déjà terminé pour Hugo Gaston, Arthur Rinderknech, Benoit Paire et Benjamin Bonzi.

Après un Wimbledon en demi-teinte, le tennis français espère tirer son épingle du jeu dans un tournoi où ni Rafael Nadal, ni Novak Djokovic ne sont présents. En revanche Daniil Medvedev, numéro 1 mondial, est bien là, lui qui a été privé de Wimbledon en raison de l'invasion russe en Ukraine.

La revanche de Gaël Monfils

Dans un remake de Wimbledon 2021, Gaël Monfils (20e) rencontrait l'Espagnol Pedro Martinez (53e) pour son retour sur le circuit, après avoir été écarté plus de trois mois en raison d'une gêne au talon droit. Si le Français a perdu à Londres, cette fois, l'issue lui a été favorable. A 35 ans la tête de série n°17 a fait preuve de tenacité pour s'imposer en trois sets (7-6 [7-4], 3-6, 6-2) après 2h45 de jeu.

Après un bon premier set, où le Français s'est procuré plusieurs balles de break, Pedro Martinez a recollé à une manche partout. Impérial en défense et accrocheur à l'entame du troisième set, l'Espagnol a contraint Gaël Monfils à sauver trois balles de break dès sa mise en jeu. Plus constant et lucide que son adversaire, le Français parvenait, au terme d'une belle bataille, à breaker l'Espagnol (4-2) puis à clore le match. 

Il rejoint ainsi le deuxième tour du Masters 1000 de Montréal où il affrontera Maxime Cressy (31e). Le tournoi de Montréal réussit à Gaël Monfils qui a atteint à deux reprises les demi-finales (en 2016 et 2019). Le Français s'est incliné en quarts de finale l'an passé, face à John Isner.

Gaston n'a rien pu faire

La pluie de lundi a laissé espérer une accalmie pour Hugo Gaston (76e), mené d'un set avant l'interruption. Mais le Français n'a jamais pu rebondir ce mardi. Opposé au Britannique Jack Draper (82e), le Toulousain s'est incliné 6-2, 6-3 en 1 h 22.

Eux non plus n'avaient pas pu terminer leur rencontre lundi, interrompue par la pluie. Le duel 100% français entre Adrian Mannarino et Arthur Rinderknech a repris mardi à Montréal. Après deux manches parfaitement maîtrisées, Adrian Mannarino a battu son compatriote (6-3, 6-3). Un match d'une autre dimension s'annonce désormais au deuxième tour, où le Français rencontrera l'Italien Jannik Sinner (n°7).

Deux Bleus étaient encore en lice mardi. Mais ni Benjamin Bonzi, opposé à l'Américain Frances Tiafoe (6/7, 7/5, 6/3), ni Benoit Paire (104e), battu par le Japonais Yoshihito Nishioka (6/2, 6/3), n'ont pu franchir l'obstacle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gaël Monfils

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.