Cet article date de plus de six ans.

Kohlschreiber doit "changer son image"

Philipp Kohlschreiber doit "changer son image" s'il veut devenir "un héros national" à travers la Coupe Davis, estime Niki Pilic, le conseiller spécial de l'équipe d'Allemagne avant le premier tour contre la France, du 6 au 8 mars à Francfort.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Kohlschreiber, numéro 1 allemand (25e mondial), a été rappelé en équipe  nationale par le nouveau capitaine Michael Kohlmann, après un an d'absence en raison d'un différend avec l'ancien patron de l'équipe Carstens Arriens. "J'ai dit: +Kohli+ tu doit changer ton image, et cela pour le meilleur de la Coupe Davis", explique Pilic dans une interview parue mercredi dans l'hebdomadaire sportif Sport Bild. "On peut devenir un grand joueur en gagnant des tournois mais un héros national qu'à travers la Coupe Davis", souligne le vétéran croate âgé de 75 an  qui, comme capitaine, a conduit l'Allemagne au triomphe en 1988, 1989 et 1993.

Pilic souligne l'importance d'avoir dans ses rangs le numéro 1 national, surtout  pour un choc avec la France, finaliste en 2014 après avoir battu une équipe d'Allemagne bis (3-2) en quarts de finale à Nancy. "On a aussi gagné par le passé sans être favori. Le numéro 1 était alors l'homme le plus important. Ca doit encore être le cas", souligne Pilic, qui a aussi brandi le Saladier d'Argent avec la Croatie puis la Serbie. Privée de Jo-Wilfried Tsonga blessé au bras droit, l'équipe de France pourra finalement compter sur Gaël Monfils, qui est revenu sur sa décision de faire l'impasse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe Davis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.