Cet article date de plus de deux ans.

Coupe Davis : Pouille s'arrache pour offrir le break à la France

Lucas Pouille a dû s'employer pour l'emporter face à Roberto Bautista Agut (3-6, 7-6, 6-4, 2-6, 6-4) et offrir le point du 2-0 à la France face à l'Espagne en demi-finale de la Coupe Davis.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

L'explosion de joie a été retardée de quelques secondes. Le temps pour le "hawk eye" de confirmer que la balle de Bautista Agut était bien faute. A l'annonce, Lucas Pouille a explosé de joie. Il savait qu'il revenait de loin et surtout qu'il venait de rapprocher la France d'une nouvelle place en finale de Coupe Davis. 

La numéro 1 tricolore, en mal de confiance, a su élever son niveau de jeu pour se mettre à la hauteur de l'événement. Mené 3-1 dans ses duels avec l'Espagnol, Pouille s'est montré à la fois agressif et patient face au jeu défensif du 26e mondial. La mayonnaise a néanmoins mis du temps à prendre. Breaké d'entrée par le protégé de Bruguera, le Nordiste, malgré le soutien de 15000 compatriotes, a concédé la première manche en 44 minutes (6-3). Mais, plus offensif dès l'entame du 2e set, Pouille a ensuite étalé un tennis plus complet que celui de son adversaire. 

Un niveau sinusoïdal 

Malgré 5 balles de set gâchées à 5-4, le Tricolore est resté dans sa bulle pour empocher le tie-break qui a suivi et égaliser (7 points à 5). Dans ce match au niveau sinusoïdal, le 19e mondial se retrouvait mené 3-0 dans la 3e manche avant d'aligner 5 jeux de rang et finalement virer en tête (6-4). Et tandis que l'on pensait le joueur de Noah parti pour boucler l'affaire, Bautista Agut s'accrochait. Profitant d'un gros trou d'air de son adversaire, il recollait au score et laissait planer un suspense entier pour la manche décisive. 

Plus solide, Lucas Pouille dictait le jeu. Son coup droit faisait mal et il n'hésitait pas à le suivre au filet pour repousser l'Espagnol très loin derrière sa ligne. Un break, un seul, suffisait au bonheur de la délégation bleue. Bien partie, celle-ci peut désormais plier l'affaire dès samedi avec la double. La balle, de finale, est dans le camp de Nicolas Mahut et Julien Benneteau

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe Davis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.