Cet article date de plus de quatre ans.

Andy Murray absent contre la France en Coupe Davis

Le N.1 mondial et britannique Andy Murray, blessé au coude, a été contraint de déclaré forfait pour le quart de finale de Coupe Davis contre la France. L'entraîneur de la Grande-Bretagne, Leon Smith, l'a annoncé en sélectionnant Kyle Edmund et Dan Evans pour le simple, ainsi que Jamie Murray et Dominic Inglot en double. A Rouen, du 7 au 9 avril, les Britanniques seront donc affaiblis face à la France, qui ne devrait pas non plus pouvoir compter sur tous ses atouts.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Andy Murray félicité par ses partenaires de l'équipe de Grande-Bretagne (CLIVE BRUNSKILL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Il avait été le grand artisan de la déconvenue française en quarts de finale de cette épreuve en 2015. En remportant ses trois points (deux en simple, un en double), Andy Murray avait conduit l'équipe de France de Coupe Davis à une crise majeure. Tensions entre Tsonga et Mahut en double, tension autour du forfait de Gasquet, récent demi-finaliste à Wimbledon alors que la rencontre se jouait sur le gazon du Queen's, et bien évidemment, énorme tension avec Arnaud Clément, le capitaine. C'est de là qu'est partie l'éviction du capitaine, et le retour de Yannick Noah. 

Voilà donc tout ce que les Français devraient éviter lors de de cette revanche, cette année. Andy Murray, qui souffre du coude, ne sera pas de la partie à Rouen. Eliminé d'entrée à Indian Wells, forfait à Miami, l'Ecossais fait donc l'impasse sur un autre rendez-vous important. Et si la participation de Jo-Wilfried Tsonga (parternité), de Gaël Monfils ou de Richard Gasquet (blessé aux abdos) est très douteuse, et que le forfait à Miami de la paire Pierre-Hugues Herbert-Nicolas Mahut pose des questions, la France devrait être favorite pour franchir ce cap des quarts de finale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe Davis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.