Tennis : Caroline Garcia élimine la n°1 mondiale Iga Swiatek en quart de finale à Varsovie

La Française, tête de série n°5, a aligné les retours de coup droit pour venir à bout de la n°1 mondiale polonaise, vendredi à Varsovie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Caroline Garcia s'est imposée face à Iga Swiatek en quart de finale du tournoi de Varsovie, vendredi 29 juillet 2022. (THOMAS FREY / DPA Picture-Alliance via AFP)

On a bien cru que Caroline Garcia allait échouer aux portes de l'exploit. Mais la Française s'est finalement imposée en trois sets (6-1, 1-6, 6-4 en 2h16) face à Iga Swiatek en quarts de finale de l'Open de Varsovie, vendredi 29 juillet. Un peu moins d'un mois après Alizé Cornet à Wimbledon, c'est donc une autre Française qui s'offre le scalp de la Polonaise, qui évoluait à domicile.

Après un premier acte où elle a largement dominé la joueuse polonaise, la 45e mondiale a semblé accuser le coup. Lors du troisième set, Caroline Garcia a fini par breaker pour mener 5-3, harcelant une Swiatek visiblement en détresse sur la terre battue de Varsovie. Mais son adversaire n'est pas leader du classement WTA pour rien, et a profité d'une baisse de régime du service de la Française pour débreaker. À 5-4, la Polonaise semblait revenue dans le match.

C'était sans compter sur les retours de service de Garcia, notamment sur coup droit, qui ont fait très mal. La Française a fait tomber la foudre pour s'adjuger le match et accéder aux demi-finales de ce tournoi WTA 250. Elle y sera opposée à l'Italienne Jasmine Paolini. Après un huitième de finale à Wimbledon et une demie à Lausanne ensuite, Garcia confirme son retour en forme avec ce dernier carré en Pologne.

De son côté, Swiatek, lauréate de Roland-Garros cette année, n'avait plus perdu un match sur terre battue depuis son quart de finale à Roland-Garros 2021.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Caroline Garcia

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.