Cet article date de plus de deux ans.

Queen's : Feliciano Lopez sacré face à Gilles Simon

Après 2h49 de bataille, Feliciano Lopez a remporté le tournoi du Queen's face à Gilles Simon (6-2, 6-7[4], 7-6[2]). Après avoir largement dominé le début de match, l'Espagnol a été plus solide que le Français en fin de partie qui a craqué au pire moment.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)

C’était le match des vieux briscards du circuit. D’un côté Feliciano Lopez, 37 ans ; de l’autre, Gilles Simon, 34 ans. Qu’importe l’âge, les deux joueurs se sont livrés à une bataille de près de 3 heures au Queen’s, finalement remportée par Feliciano Lopez. L’Espagnol soulève là le 7e trophée de sa carrière. Il n’avait plus été sacré depuis 2017 sur… le gazon du Queen’s.

Première manche sans encombre

Face à Simon, l’Espagnol a dominé son sujet, notamment lors de la première manche. Breaké dès son premier jeu de service, le Français n'est jamais parvenu à combler son retard : il perd une nouvelle fois son service en milieu de set (4-1) et ne convertit aucune des trois balles de debreak qui s’offrent à lui dans la foulée. Lopez conclut sans difficultés (6-2).

La révolte de Simon

Le deuxième set est plus accroché : Simon breake d’entrée (2-0) mais lâche son service (2-1). Les deux seules balles de break de la manche sont converties et aucun des deux ne parvient à s’en procurer de nouvelles. La décision se fait alors au tie-break : mal embarqué, le 38e mondial renverse finalement la situation en empochant notamment trois points sur service adverse (7-6[4]).

La double-faute au pire moment

La dernière manche est davantage disputée. Sur les deux premiers jeux de service de l’Espagnol, Simon obtient trois balles de break, qu’il ne convertit pas. Toutefois, il parvient à défendre les six balles de break dont a disposé Lopez, également sur les deux premiers services du Français. Les deux joueurs ont ensuite bataillé pendant près d'un quart d'heure en fin de set, Simon sauvant une balle de match avant de pousser Lopez au tie-break sur sa cinquième occasion. Mais le Tricolore commet sa première double faute du match au pire moment : l’Espagnol mène alors 4-2. Il conclut sur une dernière balle mise dans le filet par Simon (7-6[2]).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers ATP

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.