Masters 1000 de Rome : Gaël Monfils, retour sur terre après quinze mois de traversée du désert

Le numéro un français n'a plus remporté le moindre match officiel depuis le 27 février 2020. Il va tenter de mettre fin à cette triste série, mardi, sur la terre battue romaine face à Lorenzo Sonego.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Gaël Monfils sur sa chaise à Melbourne le 8 février 2021, la dernière image du Français sur le circuit en 2021 avant son retour à la compétition à Rome. (DAVID GRAY / AFP)

Après avoir parfaitement débuté l'année 2020 en empochant deux titres, Gaël Monfils n'a plus gagné le moindre match sur le circuit depuis le premier confinement du printemps 2020. Retour sur quinze mois de doutes et de galères pour le joueur de 34 ans, qui va retrouver les courts et la terre battue, mardi 11 mai, à l'occasion du Masters 1000 de Rome, où il affronte l'Italien Lorenzo Sonego, 33e mondial. 

Un début d'année 2020 presque idéal

Gaël Monfils avait entamé l'année 2020 en tant que membre du top 10 pour la deuxième fois de sa carrière (9e au classement ATP). Il avait poursuivi sur sa lancée de la saison précédente (quart de finale à l'US Open et à Bercy, demi-finale à Vienne). Après un huitième de finale à Melbourne, perdu contre Dominic Thiem, le Parisien revient comme un mort de faim en Europe et enchaîne les victoires début février.

Tombeur de Vasek Pospisil en finale, il soulève son neuvième titre en carrière à Montpellier avant de confirmer avec un dixième à Rotterdam. Tenant du titre aux Pays-Bas, le joueur français réalise une semaine parfaite en s'imposant pour la deuxième année consécutive dans le plus relevé des tournois ATP 500 de la saison. Le tout sans perdre le moindre set. 

Le Français atteint ensuite les demi-finales du tournoi de Dubaï en dominant Fucsovics, Uchiyama et son compatriote Richard Gasquet. Il surfe alors sur une série de 12 victoires consécutives. Malgré trois balles de match face au numéro un mondial, Novak Djokovic, le joueur tricolore s'incline après un combat de plus de 2h30.

L'arrêt des compétitions et le début d'une série noire

Rapidement après cette défaite à Dubaï, la pandémie de Covid-19 est venue confiner le tennis pendant près de cinq mois. Gaël Monfils s'est même octroyé un mois supplémentaire sans compétition en zappant la tournée américaine et l'US Open début septembre 2020 en raison des restrictions sanitaires. Le Français choisit alors de se concentrer sur la saison sur terre battue avec en point d'orgue Roland Garros, décalé à l'automne.

Pour le Parisien, cette fin d'année est l'exacte opposée du début où il enchaînait les victoires. Monfils s'est soudainement mis à buter contre des adversaires bien loin de son classement. Avec deux défaites au premier tour à Rome et Hambourg face aux Allemands Dominic Koepfer (97e mondial) et Yannick Hanfmann (103e). Il arrive donc en manque de confiance à Roland-Garros à la fin du mois de septembre.

Sa deuxième élimination d'entrée à Roland-Garros

Sur un court Suzanne-Lenglen vidé de ses spectateurs, Covid-19 oblige, Gaël Monfils connaît une sortie de route brutale face à Alexander Bublik. Le Kazhak élimine le joueur tricolore dès le premier tour, en quatre sets. Pour voir Monfils sorti d'entrée sur la terre battue parisienne, il faut remonter à 2005, l'année de sa première participation. Une éternité. Après un abandon une nouvelle fois au premier tour, cette fois à Vienne, le numéro 1 français met prématurément fin à sa saison.

2021 toujours sans éclaircie

De retour sur les courts en Australie après une période de 14 jours d'isolement au mois de janvier, le joueur de 34 ans n'a jamais réussi à se remettre sur de bons rails. Après avoir subi la loi du cogneur Matteo Berrettini pour son seul match à l'ATP Cup, il est éliminé au premier tour de l'Open d'Australie, en cinq sets, par le jeune Finlandais Emil Ruusuvuori (86e mondial). Quelques minutes après cette première élimination d'entrée à Melbourne Park depuis 2006, Monfils apparaît déboussolé et bouleversé en conférence de presse. "J'aimerais sortir de ce cauchemar mais je n'y arrive pas", déclare-t-il avant de fondre en larmes.

Depuis, le Français n'est plus apparu en compétition officielle. Forfait pour le Masters 1000 de Monte-Carlo, le voilà de retour sur la terre romaine, à l'endroit même où il était revenu à la compétition à la suite du premier confinement l'an passé. Très à l'aise sur la surface ocre depuis le début de sa carrière, le Français tentera de retrouver le goût de la victoire qui lui échappe depuis le 27 février 2020 et son succès en quart de finale à Dubaï face à Richard Gasquet. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.