Masters 1000 de Paris-Bercy : audacieux mais encore fragile, Hugo Gaston s'incline face à Pablo Carreno Busta

Le Français Hugo Gaston, récent huitième de finaliste à Roland-Garros, s'est incliné au 1er tour du Masters 1000 de Paris-Bercy face à Pablo Carreno Busta, 14e joueur mondial (6-3, 6-2). Malgré un break d'entrée et de belles audaces tout au long du match, Gaston a payé son manque de puissance sur une surface moins propice à son jeu que celle de la Porte d'Auteuil fin septembre.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (FRANCK FIFE / AFP)

L'aplomb était encore là. Les traits de génie aussi. Mais cette fois, le miracle Hugo Gaston n'a pas eu lieu. Logiquement battu par Pablo Carreno Busta au 1er tour du Master 1000 de Paris-Bercy ce lundi (6-3, 6-2), le Français n'a pas démérité. Ses changements de rythme et son intelligence tactique lui ont, une nouvelle fois, permis de glaner quelques points face au 14e joueur mondial et récent demi-finaliste de l'US Open. Mais Gaston doit encore - il le sait - muscler certains secteurs de son jeu pour espérer rivaliser avec les meilleurs, quelle que soit la surface et ou les conditions de jeu. Pablo Carreno Busta poursuit lui sa route, et reste en lice pour glaner la dernière place qualificative pour le Masters de Londres.

Déficit de puissance

Hugo Gaston est entré dans ce match avec l’aplomb de son dernier Roland-Garros, en breakant blanc l’Espagnol dès sa première mise en jeu. Il a même mené 2-0, balle de double-break. Mais Carreno Busta a parfaitement géré cette occasion, avant de revenir dans le match dans la foulée. Sérieux et appliqué après un démarrage un peu rouillé, Carreno Busta s’est tout simplement montré trop solide pour son jeune adversaire. 
 
 

Gaston n’a pas démérité : il a de nouveau laissé parler sa créativité et son intelligence tactique, choisissant le service-volée bien plus souvent qu’à Roland-Garros par exemple. Mais il était aussi bien conscient de ne pas bénéficier des mêmes conditions qu’à la Porte d’Auteuil, et a tenté d’y remédier. En vain. Carreno Busta a presque systématiquement pris le dessus dans l’échange, et malgré quelques éclairs de génie ici et là, Gaston ne dispose pas (encore) d’armes suffisantes pour inquiéter les meilleurs sur ce type de surface. 

Il a su repousser l'échéance sur les derniers jeux du match, en sauvant cinq balles de match de belle manière. Sur l'attitude, Hugo Gaston a également répondu présent. Si sa défaite est tout à fait logique, et l'écart qui le sépare des meilleurs encore évident, la manière avec laquelle il s'est battu a une nouvelle fois montré son potentiel de champion. De belle augure pour la saison à venir, et notamment pour l'Open d'Australie, dès janvier 2021 si la saison démarre comme prévu. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.