Roland-Garros 2023 : pour son retour sur le Philippe-Chatrier, Alexander Zverev n’a laissé que des miettes à Alex Molcan et sera au troisième tour

Gravement blessé à la cheville et contraint à l’abandon en demi-finale l'an passé, l'Allemand a exorcisé le court Philippe-Chatrier où il faisait son retour jeudi soir, en maîtrisant le Slovaque Alex Molcan en trois sets.
Article rédigé par Justine Saint-Sevin - À Roland-Garros
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
L'Allemand Alexander Zverev contre le Slovaque Alex Molcan à Roland-Garros, le 1er juin 2023. (MaxPPP)

Si l'appréhension accompagnait Alexander Zverev au moment de faire son grand retour sur un court qu'il avait quitté en fauteuil roulant la saison passée, aucune âme présente dans les tribunes du Philippe-Chatrier n'a pu la déceler. Particulièrement en jambes, le bras détendu et puissant, l'Allemand a pu, cette fois, aller au bout de son match, survolant même sa rencontre contre le Slovaque Alex Molcan. Le demi-finaliste sortant s'est imposé en trois sets (6-4, 6-2, 6-1) au deuxième tour de Roland-Garros, jeudi 1er juin.

Après un début de saison morose, marqué par une élimination au deuxième tour de l'Open d'Australie et des parcours stoppés dès les huitièmes de finale des cinq Masters 1000 auxquels il a participé, puis un succès étriqué au premier tour du Grand Chelem parisien, Alexander Zverev semble retrouver son jeu et ses repères.

Toujours très à l'aise pour tenir les échanges posté derrière sa ligne de fond de court – où il a enchaîné les glissades maîtrisées, signe que sa blessure à la cheville droite ne l'inhibe pas – le natif d'Hambourg n'a pas hésité à monter au filet pour mettre la pression sur son adversaire et gagner les points importants. Difficile pour le Slovaque de tromper un gabarit aussi imposant (1,98m) que mobile.

Zverev, service gagnant

À court de solutions face à la justesse de "Sascha" derrière sa ligne comme à la volée, le 86e mondial a perdu par deux fois sa mise en jeu en début de premier et deuxième set, sans parvenir à revenir. L'Allemand ne lui a d'ailleurs offert qu'une seule possibilité de breaker dans les deux premiers sets. Et quand le Slovaque pensait enfin pouvoir profiter d'une baisse de régime allemande, son adversaire a effacé chacune de ses opportunités par un service incontrôlable. À 4-1, le numéro 27 mondial a écarté six balles de break avant de remporter sa mise en jeu après plus de 12 longues minutes de bataille. Et a ensuite filé vers la victoire.

L'Allemand de 26 ans poursuit donc sa route. Au troisième tour, il devra écarter l'Américain Frances Tiafoe, vainqueur du Russe Aslan Karatsev en quatre sets (3-6, 6-3, 7-5, 6-2) pour avancer vers son rêve : un premier Grand Chelem, lui qui a pour meilleur résultat une finale à l'US Open en 2020.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.