Surf : Kai Lenny remporte le trophée de la plus grosse vague surfée

Le surfeur américain Kai Lenny a remporté le trophée de la plus grosse vague de la saison lors des Big Waves Awards. Sur le spot de Nazaré, au Portugal, l'Hawaïen a surfé une vague à 21,33 mètres.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le surfeur Kai Lenny, à Nazaré (MIGUEL RIOPA / AFP)

L'Américain Kai Lenny, déjà sacré meilleur performeur de la saison 2019-2020 en surf de grosses vagues, celles de plus de 20 mètres de hauteur, s'est vu également décerner le trophée de la plus grosse vague surfée de l'année, lundi, par la World Surf League.

Une vague à 21,33 mètres

Lenny n'a certes pas battu le record du monde, propriété du Brésilien Rodrigo Koxa depuis le 8 novembre 2017 pour une vague de 24,38 m à Nazaré. Mais il a néanmoins surfé une vague haute de 21,33 m, le 11 février, exactement au même endroit au Portugal, devenu un spot mythique ces dernières années. Âgé de 27 ans, Lenny avait multiplié ses chances de victoire par trois puisque trois de ses plus hautes vagues surfées avaient été retenues: une à Jaws à Hawaï le 31 décembre et une autre à Nazaré, le 11 février. Face à lui concourraient le Brésilien Lucas Chianca (17 février à Nazaré) et l'Allemand Sebastian Steudtner (11 février à Nazaré).

Dupont doit patienter

Côté féminin, le trophée de la plus grosse vague surfée de l'année n'a pas encore été décerné. La WSL a décidé de faire appel à des scientifiques pour départager la Brésilienne Maya Gabeira, détentrice du record du monde (20,72 m en 2018 à Nazaré) et la Française Justine Dupont, et n'a pas indiqué à quelle date le résultat sera connu. Dupont est donc en lice pour réaliser, à l'instar de Lenny, un beau doublé puisqu'elle aussi a été sacrée meilleure performeuse de l'année 2019-2020, récompensée pour son hiver passé face aux falaises de Nazaré, où elle a réussi à dompter deux vagues immenses, en novembre et en février.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.