MMA : "Beaucoup de frustration" pour Ciryl Gane après sa défaite face à Francis Ngnannou

Le Français, battu par décision unanime des juges, a manqué de solutions face au champion du monde en titre. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Français Ciryl Gane effectue une clé de talon sur le Camerounais Francis Ngannou, lors du combat pour le titre mondial UFC des poids lourds, samedi 22 janvier à  Anaheim (Californie).  (FREDERIC J. BROWN / AFP)

La déception dominait logiquement les émotions de Ciryl Gane, dans la foulée de son combat perdu face à Francis Ngannou pour le titre mondial UFC des lourds, dimanche 23 novembre. Battu par décision unanime des juges, le Français a souligné sa "frustration"

"Je sais que je n'ai pas déçu parce que même à chaud, je me rends compte que c'était une bonne performance, a expliqué Ciryl Gane au micro de RMC Sport, diffuseur français du combat. Félicitations à lui (Francis Ngannou), il a fait exactement ce qu'il fallait pour gagner."  Le Camerounais, touché à un genou (un ligament antérieur déchiré), a notamment beaucoup travaillé au sol pour épuiser son adversaire."On a essayé de trouver des solutions, mais il est très puissant et ça m'a fatigué, on le savait."

Gane a déjà hâte d'y retourner

Des regrets aussi car, malgré la domination de Ngannou, le Français a eu des opportunités. "Il y a de la frustration parce qu'en face de lui, les gars tombent sur des KO, des choses comme ça, a poursuivi Gane. J'ai prouvé que je savais faire des choses. On n'était pas loin de le faire taper (abandonner) sur la clé de talon. Il m'a manqué des détails. Là, j'ai beaucoup de frustration."

Déjà la suite dans la tête, Ciryl Gane veut "travailler sur tout". "C'est mon début de carrière, il faut voir ça comme de l'apprentissage, a-t-il expliqué. J'espère que j'aurais encore plus faim." Et pour viser à nouveau le titre mondial face à Ngannou ? Pour cela, il faudra que le Camerounais trouve un accord contractuel avec l'UFC, alors qu'il a évoqué ses envies d'ailleurs, du côté de la boxe notamment. "La situation est très tendue ces derniers temps, a expliqué Francis Ngannou à RMC Sport. J'ai le maximum de cartes en main. Soit ils vont s'arranger pour négocier, soit ils vont me libérer."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports extrêmes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.