Alain Robert, le "Spiderman" français, arrêté après l'ascension d'un gratte-ciel de Manille

Ce n'est pas la première fois qu'il est interpellé après ses exploits.

Alain Robert escalade une tour à Manille (Philippines) le 29 janvier 2019.
Alain Robert escalade une tour à Manille (Philippines) le 29 janvier 2019. (TED ALJIBE / AFP)

Il est notamment connu pour avoir grimpé sur plusieurs tours de la Défense, près de Paris. L'homme-araignée français Alain Robert a été arrêté mardi 29 janvier après avoir escaladé l'une des plus hautes tours de Manille, a annoncé la police.

L'aventurier, âgé de 56 ans, a escaladé les 47 étages de la GT Tower sans équipement de sécurité. "C'est ma voie, c'est ma façon de vivre. C'est aussi important pour moi que de manger, de dormir. Ça me maintient en vie", a-t-il dit à la presse. Si les Philippins assistaient, étonnés, à la prouesse, la police a fait preuve de moins d'enthousiasme. Alain Robert a été interpellé peu après son escalade, pour trouble à l'ordre public. Le parquet devait prendre une décision concernant une remise en liberté sous caution.

Plusieurs fois interpellé

L'homme-araignée, qui accomplit généralement ses ascensions sans matériel pour s'assurer, compte plus d'une centaine d'immeubles à son palmarès et figure au livre Guinness des records. Il a notamment escaladé la Burj Khalifa, plus haute tour du monde (828 m), située à Dubaï, la tour Eiffel ou encore les tours jumelles Petronas de Kuala Lumpur. Alain Robert a subi plusieurs chutes durant ses escalades, et il a été interpellé à de multiples reprises.