Madonna di Campiglio : Alexis Pinturault, 6e du slalom, accroît encore son avance au général

Vainqueur du géant d'Alta Badia dimanche dernier, le Français Alexis Pinturault a confirmé sa dynamique du moment en accrochant une très belle 6e place sur le slalom nocturne de Madonna di Campiglio remporté par Henrik Kristoffersen. Le skieur de Courchevel en profite surtout pour accentuer son avance au classement général de la Coupe du monde, son dauphin norvégien Aleksander Aamodt Kilde. Derrière Pinturault, les Français ont réalisé un joli tir groupé avec Clément Noël (5e) et surtout le vétéran de Valloire, Jean-Baptiste Grange (6e ex-aequo), auteur d'une folle remontée entre la première et la seconde manche.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Alexis Pinturault sur le slalom de Madonna di Campiglio. (TIZIANA FABI / AFP)

Il le sait, pour aller chercher ce gros globe de cristal de la Coupe du monde de ski alpin, Alexis Pinturault doit se montrer plus régulier que jamais. Car derrière, le tenant du titre Aleksander Aamodt Kilde, toujours aussi chaud bouillant sur les épreuves de vitesse, ne lui laisse aucune marge. Du coup, le Français se doit d'inscrire des gros points à chacune de ses sorties lors des courses techniques et particulièrement en slalom où son rival norvégien n'est pas engagé. Et ce mardi soir, le skieur de Courchevel a bel et bien confirmé qu'il savait faire face à la pression. Après sa superbe victoire sur le géant d'Alta Badia, Pinturault a confirmé en signant le 6e meilleur temps du slalom de Madonna di Campiglio.

Auteur d'une première manche très encourageante et sans la moindre faute, l'homme aux 31 victoires en Coupe du monde a dû s'employer sur la seconde pour limiter la casse (6e, +0.54) face à la tornade Henrik Kristoffersen qui a signé ce mardi soir sa première victoire de la saison après plusieurs sorties décevantes. Si le Norvégien (4e, 312 points) fait un joli bond au classement général, Alexis Pinturault (1er, 440 points) a de son côté repris 65 points d'avance sur son dauphin Aleksander Aamodt Kilde.

Grange a retrouvé ses jambes d'antan

Mais ce mardi soir n'a pas été le théâtre d'une seule réussite tricolore. Car avec Alexis Pinturault, les Bleus avaient décidé de réaliser un joli coup sur le tracé exigeant et mythique de Madonna di Campiglio. Et si Clément Noël s'est montré le plus régulier en première comme en deuxième manche (5e, +0.44), c'est un vétéran du clan français qui a illuminé la soirée italienne. À 36 ans, Jean-Baptiste Grange a en effet réalisé une seconde manche ahurissante, lui permettant ainsi de réaliser une magnifique remontée, passant de la 25e position à l'issue du premier run, à une improbable 6e place finale (ex-aequo avec Pinturault et Strasser, ndlr). Le double champion du monde de slalom (2015 et 2011) semble avoir retrouvé de véritables sensations, et apparemment, il ne serait finalement pas impossible de revoir le skieur de Valloire à la lutte avec les meilleurs slalomeurs de la planète.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde de ski alpin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.