Cet article date de plus de six ans.

Super-combiné: l'heure de Pinturault ?

Alexis Pinturault aborde dimanche, avec le super-combiné, l'épreuve des Mondiaux-2015 où ses chances de podium sont les plus élevées. Depuis que le programme de la quinzaine de Beaver Creek est connu, Pinturault a coché la date du 8 février sur son calendrier.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Alexis Pinturault vainqueur de super-combiné de Kitzbüehel (OLIVIER MORIN / AFP)

Le skieur de Courchevel est en effet l'un des plus complets du circuit  masculin, comme l'a encore démontré sa victoire dans le prestigieux combiné de  Kitzbühel (Autriche), juste avant les Mondiaux. "Je commence à savoir ce qu'il faut faire en descente", s'est-il félicité  après avoir signé le 28e temps du second entraînement vendredi. "S'il arrive à être à moins de deux secondes des +descendeurs+ comme  Jansrud ou Janka, c'est vraiment jouable", a estimé l'entraîneur suisse du  groupe français Patrice Morisod.

La France dispose d'une seconde chance de médaille dans cette discipline  avec Victor Muffat-Jeandet, 2e du super-combiné de Wengen (Suisse) et 3e de la  Coupe du monde de la spécialité derrière le Suisse Carlo Janka et Pinturault. Déçu par sa quatrième place en super-G, le Norvégien Kjetil Jansrud sera un  candidat sérieux, même si de son propre aveu, il a perdu son efficacité dans  les disciplines techniques.

Le tenant du titre, l'Américain Ted Ligety, aura encore son mot à dire, sur  une piste où ses qualités techniques peuvent aussi s'exprimer en descente. A suivre également l'inusable et polyvalent Ivica Kostelic, vice-champion  olympique de la discipline, l'Italien Christof Innerhofer ou encore  l'Autrichien Romed Brauman.
   
    Programme du super-combiné des Mondiaux-2015:
    Dimanche
    Descente, à partir de 10h00 locales (17h00 GMT)
    Slalom, à partir de 14h15 locales (21h15 GMT)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnats du monde de ski alpin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.