Cet article date de plus de trois ans.

JO 2018 - Hanyu garde l'or olympique en patinage artistique pour un doublé nippon, Chen 5e après 6 quadruples sauts

A 23 ans, le Japonais Yuzuru Hanyu est resté sur la plus haute marche du podium des Jeux Olympiques de PyeongChang. A l'issue du programme libre marqué par l'extraordinaire prestation de l'Américain Nathan Chen, premier patineur à réaliser six quadruples sauts aux JO mais qui finit 5e (297.35), celui qui était déjà leader après le programme court a fini avec 317.85 points. C'est la 1re fois depuis Dick Button (1948-1952) qu'un patineur conserve sa couronne. Il a nettement devancé son compatriote Shoma Uno (306.90pts) et le sextuple champion d'Europe, l'Espagnol Javier Fernandez (305.24).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Yuzuru Hanyu lors de son programme libre aux JO 2018. (ROBERTO SCHMIDT / AFP)

Yuzuru Hanyu est LA grande star du patinage artistique masculin. Champion olympique en 2014 à Sotchi à seulement 19 ans, champion du monde cette même année pour la première fois de sa carrière, le Japonais avait doublé la mise aux Mondiaux en 2017, avant de doubler la mise aujourd'hui aux JO de PyeongChang. A 23 ans. Trois mois après s'être blessé à la cheville.

Et ce deuxième titre a une valeur encore plus grande. C'est en effet la première fois depuis les JO 1952 qu'un patineur conserve sa couronne. A l'époque, Dick Button l'avait fait. Depuis, malgré tous les talents passés, personne n'avait réalisé pareille performance. Et le Japonais ne l'a pas fait petitement. Meilleur lors du programme court, il a réalisé le 2e meilleur résultat sur le libre, avec 206.17 points. Une seule personne a fait mieux, et c'est l'autre star de la soirée: Nathan Chen.

Passé totalement à côté de son programme court avec une 17e place pour seulement 82.27 points (très loin des 111.68 de Hanyu), l'Américain a sorti le grand jeu. Il a même tout tenté, voire plus encore. Il est devenu le premier à réaliser six quadruples sauts aux JO. A l'arrivée, les 215.08 points obtenus sont largement mérités. Ils auraient pu lui permettre, à seulement 18 ans, de décrocher sa première médaille olympique en individuel, après le bronze par équipes à PyeongChang. Malheureusement pour lui, la bataille a fait rage pour le podium, et il ne finit que 5e.

Car la lutte a été intense. Javier Fernandez, 2e du court, a été devancé par un autre Japonais, Shoma Uno, pour l'argent olympique. A 20 ans, le compatriote de Hanyu a réalisé un libre incroyable, malgré une chute en entrée de programme. A l'arrivée, il inscrit 202.73 points, soit 5 de plus que l'Ibère, sextuple champion d'Europe en titre et double champion du monde (2015, 2016), qui glane là sa première médaille olympique. En 2014, il était resté au pied du podium (4e).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Patinage artistique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.