Cet article date de plus d'un an.

Dopage: le Russe Alexander Loginov ciblé par une perquisition aux Mondiaux de biathlon

Une opération de police judiciaire liée à des soupçons de dopage s'est déroulée ce samedi matin à l'hôtel hébergeant les athlètes russes aux Mondiaux de biathlon d'Anterselva (nord de l'Italie), a confirmé à l'AFP un porte-parole des carabinieri. Le biathlète Alexander Loginov, champion du monde du sprint il y a une semaine, a indiqué que des perquisitions avaient eu lieu dans sa chambre. L'entraîneur russe Alexander Kasperovic est également concerné par cette perquisition.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

"Cette opération a été demandée par le parquet de Bolzano. Le délit présumé répond à l'article 586 bis du code pénal (utilisation ou administration de produits dopants, ndlr). Deux personnes sont concernées, tous les deux de nationalité russe, un athlète et son préparateur", a déclaré un porte-parole des carabinieri.

"À 6 heures du matin, nous dormions et nous nous sommes réveillés avec Yevgeny Garanichev (son camarade de chambre). Ils ont immédiatement pris nos armes apparemment, comme des criminels très dangereux", a indiqué le biathlète dans des propos repris par le site russe sports. "Ils nous ont demandé de rester assis -en caleçon. Ils n'étaient intéressés que par mes affaires. J'ai demandé l'aide d'un traducteur - notre responsable Ekaterina est venue. Nous avons vérifié les documents - c'était une demande de l'IBU", a-t-il indiqué, ajoutant que les forces de l'ordre avaient emporté un ordinateur, un téléphone et des effets personnels.

Suspendu entre 2014 et 2016

Alexander Loginov avait été contrôlé positif à l'EPO en 2014 et suspendu deux ans. Son sacre à Anterselva, où il a également remporté la médaille de bronze de la poursuite, avait suscité un malaise parmi les biathlètes. Loginov devrait malgré tout prendre part au relais 4x7,5 km des Mondiaux-2020 programmé ce samedi à 14h45, alors que l'entraîneur de l'équipe masculine Sergei Belozerov, estimait que sa participation pouvait être remise en cause.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Biathlon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.